Connexion Inscription
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !

1094 lectures

Voici quelques conseils pour optimiser au mieux le temps de travail d'un couple de danseurs de danse sportive qui souhaite réussir en compétition ou en spectacle. Ces méthodes ont fait leurs preuves auprès de compétiteurs et danseurs.
Sans une bonne organisation, beaucoup de couples travaillent en tirant à hue et à dia sans obtenir, à leur grande déception, les évolutions espérées.

Le temps de travail hebdomadaire consacré à la danse devra obligatoirement être séparé en trois parties bien distinctes, décrites ci-dessous, en évitant le plus possible qu'elles se chevauchent.

1. Cours particuliers

Pour montage des danses, corrections en tous genres, prévisions des tenues, maquillage et coiffure, briefing, débriefing, etc.

Débuter avec une heure de cours particulier par semaine. Le nombre hebdomadaire de cours devra irrémédiablement augmenter en fonction des progrès à faire, des buts que l'on se fixe, et des éventuelles montées de catégorie.

2. Répétitions

Travailler en musique ou sans, avec miroir ou sans, suivant les cas de correction et bien sûr en fonction du travail à faire. Repasser en revue toutes les remarques faites par le professeur qui auront été de préférence notées au préalable. C'est aussi le moment idéal pour faire part à son ou sa partenaire de son ressenti dans le calme et l'écoute de l'autre. Privilégier souvent le travail au ralenti pour une meilleure analyse de son travail avant de passer à la vitesse normale. N'hésitez surtout pas à corriger par petites séquences de quelques mesures recommencées plusieurs fois, en évitant de reprendre systématiquement au début de la danse. En standard « particulièrement » c'est là que vous prendrez vraiment conscience du début et de la fin de chaque figure, ce qui vous permettra si vous le souhaitez d'évoluer vers le travail du floorcraft.

3. L'entraînement en musique

Il s'agit du temps consacré au passage des danses en recréant au mieux les conditions de la compétition ou du spectacle.

Quand on le peut, s'entraîner avec d'autres couples en même temps pour la même danse.

Séparer les latines et les standard à raisons de trois pour chaque. Par exemple (avec minimum 2 minutes par danse) : 3 valses anglaises, 3 tangos, 3 quick step.

Puis les 5 standard avec stops minimums comme en finale, en respectant les durées en compétition.
Idem ensuite en latines. Bien évidemment, les entraînements peuvent commencer par les standard ou les latines indifféremment.

Ne pas s'arrêter pour entamer des discussions interminables même sur la danse venant d'être exécutée. Les réserver pour la fin de la série, mieux encore pour la répétition, le but étant de passer la danse comme en compétition ou en spectacle en assumant ses erreurs et en travaillant au mieux la condition physique.
Quand les entraînements regroupent plusieurs niveaux de couples, profiter du temps des danses non pratiquées pour corriger ou discuter des erreurs commises dans un petit coin en évitant bien sur de gêner les couples dansant sur la musique diffusée.

Ces méthodes sont utilisées dans beaucoup d'endroits où les résultats des couples sont très intéressants. Tout est une question d'équilibre et de gestion du temps consacré à la pratique et cela ne s'adresse pas seulement aux champions.

Quelque chose à en dire ? Postez-le en commentaire ;)
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
 
Me notifier par email des nouvelles réponses
 
 
Rester connecté
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.