INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !

18363 lectures

Il y a 10 choses qui m'insupportent en soirées dansantes.

1. Le DJ qui coupe les fins des morceaux

Pour montrer qu'il est DJ et qu'il sait faire des choses qu'un ordinateur ne sait pas faire, il fait démarrer le morceau suivant à la moitié du précédent. Très pratique pour changer de partenaire. Sans compter que danser sur une musique sans sa fin est comme faire l'amour sans jouir.

2. La moissonneuse-batteuse

Il devrait y avoir un permis de danser en soirée : l'épreuve consisterait à ne pas bousculer les autres couples. Ça débarrasserait la piste de ceux qui se croient seuls avec leur partenaire. Ne pas lâcher des yeux sa danseuse et faire plein de grands mouvements pour montrer son talent, c'est bien, mais respecter l'espace de danse des autres, c'est mieux.

3. Le Bon Samaritain des débutantes

Il s'agit d'un très bon danseur qui fréquente les soirées depuis dix ans... et pourtant, vous ne le voyez faire que les pas de base. Muni d'un détecteur de (jeunes et jolies) débutantes, il prend immédiatement sous son aile la nouvelle arrivante. Peu importe qu'elle ne soit venue que pour accompagner une amie, elle passera la soirée en cours particulier.

4. Les toilettes toujours occupées

La soirée dansante a commencé. À partir de là, inutile d'espérer trouver des toilettes libres quand votre vessie criera urgence. Vous patienterez bien devant quelques instants devant, mais quelqu'un viendra vous inviter, vous faisant rater votre tour. Encore.

5. Les lumières qui clignotent

Installées par des gens qui ne savent pas ce que c'est que guider une partenaire et devoir faire des figures tout en évitant son entourage, les lumières qui vous atterrissent dans les yeux gênent vraiment la danse en couple. Alors certes, ça fait soirée de djeuns, mais point trop n'en faut.

6. Les mâchouilleurs/euses de chewing-gum

On a bien compris que ça part d'un bon sentiment pour vos partenaires : garder une bonne haleine. Mais pour ça, se brosser les dents avant la soirée suffit, du moins pour la plupart des humains. D'autant qu'on garde la bouche fermée lorsque l'on danse (ok, certaines danseuses racontent leur vie). Quelqu'un qui mâchouille donne une impression de je-m'en-foutisme.

7. Les cheveux qui se coincent dans la manche

Il arrive que les cheveux de la danseuse s'emmêlent lors d'un tour dans un bouton de la chemise. Ça donne un moment très gênant : on arrête la danse, tente de démêler, s'excuse, et on reprend l'air de rien alors que bien sûr tout le monde nous a observé, content de ne pas être à notre place. Solution : remonter systématiquement ses manches. Mais parfois, ça ne tient pas...

8. Les danseuses qui disparaissent une fois maquées

Vous dansiez régulièrement avec une bonne danseuse que vous adoriez, vraiment passionnée, qui ne ratait aucune soirée... jusqu'au jour où elle s'est trouvé un copain qui ne danse pas. Courage, vous la reverrez lorsqu'elle aura rompu et aura à nouveau besoin d'un bon danseur sympa pour égayer ses soirées.

9. Les gens qui ne changent pas de partenaire

Attendre et encore attendre que ce danseur lâche cette danseuse que l'on souhaite inviter ! Puis, lorsqu'il s'arrête, la danseuse de nous répondre : « Je suis trop fatiguée, je fais une pause ». Il devrait être interdit d'enchaîner plus de deux danses de suite avec la même personne. Plus d'une danse, même. Sauf éventuellement si contrat de mariage présenté à l'entrée, et encore.

10. Arriver trop tôt

On finit par savoir qu'une soirée annoncée à 21h commence à 22h30. Mais quand on n'est pas un habitué du lieu, il y a toujours la hantise de se retrouver tout seul. Heureusement, il y a le DJ avec qui on peut causer et qui est habitué à faire psychologue la première heure...

Quelque chose à en dire ? Postez-le en commentaire ;)
12 
Les 10 choses sont relativement vraies. Et l'on peut rajouter une dernière chose : la danseuse qui refuse l'invitation de soi et qui accepte tout de suite après la même invitation émanant d'un autre danseur.
Euh personnellement je ne refuse personne moche beau hyper débutant et je danse pas moins de deux sons avec la mm personne mm si sa colle pas. Parfois on accepte a cause du son, et on refuse avant pckon est fatiguée ou très souvent mal au pieds à cause des tallons. Ouh mais les mecs de la kiz, se prennent trop pour de la crème du coup je préfère danser avec le mecs modestes....Voilà. En salsa c'est plus fun dommage que je n'y accroche pas trop.
Pour le 3 du top 10 : peut-être que le bon samaritain en a marre de danser qu' avec les même cavalières (les habituées) et qu' il aimerait changer un peu de temps en temps, rien de plus normal. Et les pas de bases sont utilisés pour baisser le niveau à celui de la cavalière, du moins je pense....

Des choses dont j' ai horreur dans les soirées dansantes :
numéro 11 : Les cavalières qui puent la clope
numéro 12 : les cavalières qui font office de décoration, refusant toutes invitations, elles sont plus nombreuses qu' on le croit.
numéro 13 : l' hostilité vis à vis des débutants. Certains confirmés oublient souvent que eux aussi sont passés par la case départ.
N hésitez pas à faire tourner dans toute la France (métropole et DOM)
J'ai connu les trois regroupés du temps où les soirées salsa étaient fumeur ! Les filles qui fument, qui te refusent l'invitation sous prétexte qu'elles fument, mais qui écrasent leur clope quand un danseur confirmé qu'elles aiment bien vient ensuite les inviter.
Tant mieux pour ce genre de fille : car plus on s' élève, plus violente est la chute....
L' idéal c' est d' y aller accompagné lorsqu'on va en territoire inconnu.

Autres points négatifs des soirées dansantes que je voulais rajouter :
numéro 1 suite : Entendre les mêmes musiques et parfois les mêmes mix dans chaque soirée, un peu d' originalité s' il vous plait, idem pour les sessions rétro (années 80-90).
numéro 14 : Les clowns qui y vont pour juste chercher la baston... Ils sont vraiment pénibles.
numéro 15 : La grosse fumée qu' on balance en pleine soirée. C' est tout simplement ridicule et inutile.
Oui je suis assez d'accord y'a aussi ceux qui sentent mauvais avant même que le cours commence ça craint !!! , Oui oui pour les prétentieux et prétentieuses qui ne dansent qu'entres eux .... , oui pour la cigarette et la pate à machouiller ... insupportable , et aussi les grosses fumées qui servent à rien si ce n'est qu'à te faire tousser , merci de penser à ceux et celles qui ont tendance à faire de l'asthme , et aussi la musique qui même si j'adore les sons est de plus en plus forte ... on ne s'entend plus parler on doit crier , c'est chiant , sinon moi je fais tjrs une ou deux béats j'accèpte de danser avec les débutants surtout qd ils le disent dès le départ , encourageons les !!! on manque de danseurs !! !
J'adhère a peu près a tout ce qui est dit, vive l'humilité, la bienveillance et l'esprit convivial!par contre le point 8 est un assez contestable a mes yeux, on aime ou on aime pas, mais on ne peut pas juger une personne maquée qui a délaisse les soirées au profit de son couple, les soirees c'est bien un moment, mais en couple ou non, y'a un moment ou on se lasse, qu'on a envie de faire autre chose, se retrouver avec soi même, puis reprendre plus tard..ou pas. Dans tous les cas, c'est un choix qui nous appartient!
Allez, quelques points complémentaires/supplémentaires (qui reprennent parfois certains commentaires)
2 - Les partenaires qui bousculent SANS s'excuser (rappel : en cas de bousculade ET le bousculeur ET le bousculé doivent s'excuser poliment d'un gentil "désolé", avec le sourire, en regardant l'autre gentiment et en levant la main en signe d'excuse)
8 - Les danseurs qui disparaissent, c'est "normal", (mais toujours frustrant quand c'est des bons)
9 - Réinviter pour une seconde danse lorsque la 1ère s'est super bien passée est normal. Mais aller au-delà de 2... c'est pas très social (sauf en fin de soirée sur les danses langoureuses, lorsqu'on a trouvé un partenaire pour "un peu plus que la danse" ;) )
11 - Les "pas maintenant, mais la (musique) suivante", et sauter sur un autre danseur (ou danseuse) dès la fin de la musique.
12 - Les "Ca me fais chier de danser avec toi parce que t'es débutant, mais bon, je suis gentil(le) : je danse quand même". Des soupes à la grimace durant toute la danse, c'est très désagréable
13 - Les "portes de prison" : les bons danseurs visuellement mais pas de sourire, pas de regard, pas de partnership.
14 - Les "groupes". Je sais qu'on se fait des amis en danse et qu'on aime danser avec eux... de là à ignorer le reste de la planète, il y a un juste milieu (naturellement on a tendance à danser 7x plus avec les gens qu'on connaît). Mention spéciale pour les groupes des bons danseurs d'une école donnée.
15 - Le garçons qui suent beaucoup et qui gouttent sur leur partenaire lorsqu'ils font des tombés...
16 - Les danseurs qui se la pètent (surtout les filles), en dansant avec un air hautain.
17 - Ceux qui me disent clairement "j'aime pas danser avec les débutants"
18 - Ceux qui dansent depuis 1 an et qui se permettent de jouer au prof. Lorsqu'il y a un pb dans la connexion/guidage, dire juste "est-ce que tu peux être plus xxxxx ?"
19 - Les filles habillées comme un manche, qui passent leur soirée à discuter entre elles, assise sur une chaise dans un recoin isolé, sombre, à 3km de la piste de danse... et qui te disent à la fin : "Les mecs, vous êtes tous pourris, personne n'est venu m'inviter de toute la soirée"
20 - Les gens qui t'invitent alors que t'es en pleine discussion !
21 - Les "Qui veut danser avec moi ?" Ca met toujours mal à l'aise. Toujours faire un choix (et prendre celle avec qui on a le moins l'habitude de danser).
Concernant la discussion pendant les soirées, je trouve cela assez gênant de les casser pour inviter, par contre un truc qui m' énerve, c' est que comme par hasard la cavalière que je veux inviter soit en pleine discussion. Et donc je dois trancher à ce moment-là : soit je casse pour danser avec elle ou me prendre une veste (hé oui, des fois ça arrive) ou soit j' attends une heure qu' un autre le fasse en espérant que la cavalière veuille enchaîner avec un autre cavalier, ce qui est peu probable car les excuses ne manquent pas. Normalement la discussion est censée faire passer le temps entre deux danses. Après faut savoir pourquoi on vient dans une soirée dite "dansante"....
c'est quoi ces discours.on se croirais dans la cours de recréation avec des minots et les gars vous êtes adulte faut vous réveiller. dans une soirée dite dansante on viens certes pour danser, mais aussi pour parler , rire, s'amuser quoi ?????? . Les filles ont le droit de choisir avec qui danser il me semble, peu importe la raison.Si une nana te dis non tu vas pas nous faire un caca nerveux mec et si elle a envie de tchatcher pendant 20 minutes c'est son droit. il doit y avoir plein d'autre filles qui on envie de danser non !!!!... l’inverse et aussi vrai, sous prétexte que tu danses bien, tu n'est pas obliger de te coltiner toutes les débutantes de la soirée. ta aussi le droit de choisir il me semble
Voila un beau discours rempli de sagesse (celle des dents évidemment)

Pour répondre je dirai simplement c' est que généralement ceux qui font la morale aux autres font toujours le contraire de ce qu' ils disent. Et que "chacun voit tôt ou tard midi à sa porte" et c' est à ce moment précis qu' il faut agir avec maturité et donc sans rancune (trop facile n' est-ce pas).

Juste un petit plus pour ta culture : dans le tango argentin on invite la cavalière par un cabécéo (un signe de tête) pour une meilleure discrétion car un refus est symbole d' humiliation.

Très facile de venir sur un forum et d' écrire : "escalader un building ne me fais pas peur, je le fais tous les matins avant le boulot." N' importe qui peut le faire.
Enfin un endroit où les gens savent de quoi ils parlent ! Il y aurait parfois quelques modérations a apporter mais dans l'ensemble on sent le "vécu". Dans quelques temps je reviendrait m'inscrire et y mettre mon grain de sel. (70 ans de pratique pour le moment...
les trucs qui me font principalement ch* en salsa

11. les soirées salsa blindés de mecs (nettement plus de mecs) et en plus bons danseurs. pour danse tu dois attendre qu'une femme se libere et te jeter dessus avant un autre. en gros des couples sur la piste de danse et tous de smecs autour.
de plus les femmes deviennent difficiles (uniquement tres bons danseurs) ou en veulent pas danser car sursollicitées
jusqu'a preuve du contraire la salsa ca se danse pas seul

12. la danseuse de salsa maladroite qui t'envoye son coude dans la tronche et dans le nez par megarde.
salsaking a écrit :

12. la danseuse de salsa maladroite qui t'envoye son coude dans la tronche et dans le nez par megarde.

Pareil pour le tango, des fois on se mange un coup de talon aiguille, ou un coup de coude dans le dos. Des aléas qui peuvent être vecteurs de bagarres.
Holà j'ai bien fait de ne pas m'orienter vers la salsa si c'est pour me faire péter le nez par une cubaine ou une portoricaine, ça craint !!!
Au tango effectivement le guideur de devant qui nous fonce dessus en sens inverse et qui commence à râler, c'est rigolo, ça ne dure pas longtemps, avant de prendre des cours de danse,apprenez un art martial !
12 
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
 
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.