INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !   100% GRATUIT
61 ans, Gironde
merci NewDancer de prendre ma défense.... mais moi aussi j'aime aller chercher les filles pour danser !!! bien sûr ! mais le déséquilibre h/f en faveur des femmes est général!!
je n'y peux rien ! en conséquences de quoi , c'est bien aux filles de s'approcher de nous!
lire + haut mes commentaires sur les formules de politesse aux bords des pistes....
17 ans, Loire-Atlantique
Oui il faut que les danseuses osent sinon nous sommes capables de ne pas danser de la soirée et c'est vraiment dommage.....si vous n'osez pas, tournez vois vers des danseurs débutants, c'est souvent plus facile !!!
68 ans, Dordogne
Moi ' je n'invite jamais ' je ne suis pas sensée savoir si le danseur ' veut fouler la piste de danse avec moi ' plutôt que d'avoir un refus ' je préfère s'abstenir '
61 ans, Gironde
en règle générale, les filles qui invitent ont une solide expérience de la piste, elle savent ce qu'elles veulent et qui elle veulent !(ou l'inverse). mais j'aime bien aussi aller vers les filles
et je n'hésite pas à inviter les débutantes ou peu expérimentées!(selon leur dire)...
pour le guidage j'en fais "mon affaire". et même au grade débutante, je les fais danser !
elles sont si contentes ! au moins elle n'auront pas passé la soirée à se faire ch...!
mesdames, toujours bien habillées, pomponnées , souriantes et parfumées ne changez rien à vos habitudes !...

à contrario, lors des milongas ou cumparsitas (tango argentin) , je préviens les filles que je n'ai QUE 2 ans de formation, et les filles comprennent vite que c'est nettement insuffisant! il faut entre 3 et 5 années pour faire un bon "tanguéro". je comprends donc vite les refus de certaines. mais d'autres sont conciliantes et acceptent de venir malgré tout sur la piste. c'est au cas par cas...
39 ans, Haute-Garonne
Chysaline: les danseurs eux non plus ne savent pas si tu veux danser ou pas.

Ensuite, les mêmes règles s'appliquent pour tout le monde, quelqu'un debout, près de la piste sera plus partant que quelqu'un entrain de discuter au bar. Mais au fond, le seul façon de le savoir est de demander.

Ça m'est arrivé plusieurs fois de me faire inviter alors que je me faisais un pause un peu en retrait, et en règle général j'accepte (sauf si je ne me sens pas de guider correctement).

Finalement, les refus, on en essuie tous les jours, il faut juste comprendre qu'un refus dit quelque chose à propos de celui qui le fait, pas à propos de celui qui le subit. Ce n'est nullement un jugement de valeur sur le danseur qui demande.
61 ans, Gironde
Cqfd !
Ancienne inscrite
Les danseurs ont pris une salle habitude de ne plus inviter et d'attendre que la danseuse l'invitent, c'est complètement débile et vous avez gâcher tout le charme de la danse du couple.
Un vrai gentleman c'est lui qui vient inviter la danseuse.
Les danseuses intelligentes n'invitent jamais un inconnu, seule les personnes qu'elles connaissent.
Un conseil d'une très bonne danseuse, abstenez vous, les soirées ne sont jamais pareils, quitte à ne ps danser, à force le danseur n'aura ps le choix et ça fonctionne très bien.
49 ans, Paris
Un vrai gentleman a le devoir envers lui-même de toujours faire la distinction entre une dame, une vraie, et une simple danseuse, qui pourrait peut-être avoir une très bonne technique mais qui est là surtout pour se la péter. Ces techniciennes de surface sont absolument à éviter : elles gâchent le plaisir de la danse, car elles ont systématiquement tendance à perturber l'harmonie de la salle en voulant faire constamment l'exhibition de leur savoir-faire ; savoir-faire qui est limité à la seule "technique" de la danse, mais qui n’atteint jamais l'esprit de la danse, dans le sens où il est nécessaire de respecter toujours l'espace de danse du reste des couples et ne pas venir les envahir, les couper, les ralentir ou les bloquer avec leurs exhibitions pour la gallérie.

La danse est un dialogue, non seulement des corps, mais aussi de l'harmonie des esprits qui tendent des ponts généreux vers les autres en vue de danser de la façon la plus agréable possible, malgré les inévitables imperfections (piste bondée, ressentis musicaux différents pour l'homme et la femme, etc.). Les femmes qui attendent parce qu'elles se considèrent des "princesses" de leur danse et que ce serait que de se rabaisser d'aller chercher un gentleman contribuent, elles aussi, à gâcher tout le charme du danse du couple.

Pour celles et ceux qui cherchent à s'exhiber, il y a des compétitions et des championnats où elles et eux ont toute leur place ; en revanche, en soirée normale, il faut se comporter normalement et ne pas faire payer aux autres le besoin narcissique et égoïste de les empêcher, eux, de danser normalement parce que madame la princesse de la technique cherche à placer à tout prix toute l'étendue de son savoir-faire strictement limité à de la technique robotique.

Continuons à nous inviter courtoisement les uns aux autres, sans faire de distinction des sexes, genres, physiques, etc. et nous nous rendrons les soirées beaucoup plus agréables et pour nous mêmes et pour tous les autres !
30 ans, Rhône
Wawou trop bien de voir de nouvelles réponses...
Par contre le côté "une danseuse intelligente n'invite jamais" je suis tellement contre...

Ça fait maintenant quelques semaines que je réfléchi sur le sujet car j'ai une amie qui voulait arrêter la danse à cause de ça... Elle a passé une soirée où y a que moi qui l'ai invité et un pote à moi. Ça joue sur l'égo... J'ai demandé à une autre amie qui plus jeune et une très bonne danseuse ( car mon amie pense que c'est parce qu'elle est âgée, ne danse pas bien et ne s'habille pas comme si c'est un défilé) et elle m'a dit que pour elle aussi si dans la soirée elle ne connaît personne elle peut passer la soirée sans danser si elle ne se force pas à inviter.

Du coup, en réalité c'est compliqué pour un cavalier d'appréhender ça car le pire qu'on peut avoir c'est des refus de filles qui n'ont pas compris la danse sociale mais on dansera toujours on ne va rarement rentrer d'une soirée avec la frustration de n'avoir pas ou peu danser.

Je pense que pour changer ça deux choses à faire tout le temps avec les bonnes danseuse comme les débutantes faut arrêter de parler de niveau... Je dis toujours que je suis là pour m'amuser c'est la musique qui est important pas les passes.
Mais surtout il faut aller vers les danseuses qu'on ne connaît pas.

Mais les cavalières aussi doivent inviter car on ne sait pas non plus si elle veulent danser ou pas et parfois y a des refus gentils mais juste "non merci" c'est pas gentil juste parce qu'il y a merci dedans la manière de le dire aussi.
Dans mon j'invite jamais quand je suis fatigué (logique) mais je ne refuse jamais non plus je précise juste que j'allais me reposer pour pas qu'on interprète ma tête 😅🤣. Et des que je vois une nouvelle tête je l'invite si je peux...
Je pense qu'il faut réinjecter une bonne dose de tolérance et de bienveillance dans ce milieu. Car le côté je suis une stars tu le côté social
39 ans, Haute-Garonne
Jazzy, le soucis avec ton approche c'est que dans les soirées ou les filles ne sont pas largement minoritaires, il n'y a aucune garantie qu'une personne t'invitera a danser. Ceci compte double pour celles qui ne sont pas forcément pile au bord de la piste.

Effectivement il faut pas inverser les rôles, les cavaliers doivent toujours inviter, et si possible pleins de personnes différentes, comme ça tout le monde se rencontre, et c'est plus social.....

Mais si on passe la soirée sans danser du tout, il faut saisir le destin, et a forcent les cavaliers, qui commencent a connaître ton style, t'ínviteront plus facilement par la suite.

Comme disent les anglais "It takes 2 to tango"
41 ans, Eure
Réponse: oui sans hésitation! Une danseuse multiplie ses occasions de danser en invitant aussi. Il n’est pas toujours évident d’aller vers l’autre, y compris pour un danseur, mais ça s´apprend. Personnellement, quand j’arrive pour la première fois à une soirée, je peux mettre 20 minutes avant de pouvoir inviter...
58 ans, Drôme
je danse depuis maintenant 5 ans et de nature réservée et de peur d'ennuyer un meilleur danseur que moi je n'ose pas inviter sauf si je connais déjà le danseur et j'avoue que j'aimerai avoir je courage,,,, parfois je reste la soirée entière en ne dansant que trois ou quatre danses mais je n'en veux qu'à moi-même , c'est totalement ma faute ! les danseurs sont tellement sollicités qu'ils ne peuvent pas forcément voir une petite bonne femme timide assise dans son coin...
39 ans, Haute-Garonne
Mirylou: on est tous face au peur du rejet. Peut-être faut il y aller par petits pas?

Déjà au lieu d'être assise dans un coin, se mettre debout au bord de la piste

Ensuite dans tous les soirées la piste à sa propre géographie, donc choisis un zone avec des danseurs de ton niveau. Après 5 ans, je pense que tu dois danser très très bien, donc n'aies pas peur d’incommoder qui que ce soit (j'ai le même soucis).

Finalement mets toi des défis: 1 invitation par soirée, puis 3, puis 3 en 60 minutes .....

Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais c'est aussi comme ça que j'ai pu vaincre ma timidité.
58 ans, Drôme
merci de tes encouragements,,
51 ans, Moselle
Je partage totalement l'analyse de TangoCaballito et j'invite les lecteurs de ce message à lire, relire, comprendre, sentir et intégrer ce que ce haut danseur a écrit.
La clé de la danse, celle qui transporte, celle qui emmène dans un lointain et merveilleux voyage, celle qui est féerique et magique, est là... Les fioritures et l'exhibition sont inutiles. Seuls comptent l'harmonie du couple, la complicité, l'écoute et le bonheur suprême de partir à deux pour un mystérieux mais fantastique voyage...
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits.
Le site est 100% gratuit et garanti
sans spam ! Pourquoi hésiter ? ;)
 
Pas de connexion Internet

La connexion au serveur a échoué.
Veuillez vérifier votre connexion Internet puis réessayer.