INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
Je suis assez surpris que certaines bonnes danseuses ou débutantes sont capables de se gâcher une soirée parce que" l'on ne m'a pas invité" . Sachez qu'un bon danseur est souvent sollicité et par habitude va plus facilement vers des partenaires qu'il connait, les soirées durent en générale de 3 à 8h soit en moyenne 82 morceaux. Les plus valeureux danse 80 % et s'hydrate 20 %. Vous comprendrez que en générale entre nous sommes 200 et plus de 1000 personnes dont 2/3 de filles, on ne peut pas satisfaire tout le monde.
Alors j'ai une solution pour vous : OSEZ !!
Je suis un bon danseur de ce qu'on dit. De fait je vais plus facilement vers tout le monde. Et je vais inviter autant de bonnes danseuses que de débutantes. L'important étant de s'amuser et non de se faire voir (c'est ainsi que je vois la danse). Il est difficile d'avoir une soirée reussie si on la passe à danser seul ou seule... Le principe de la salsa c'est quand même la danse a deux. On ne va pas faire toute une soirée en shine. Plus on est de fous plus on rit... Après les filles peuvent aussi inviter.
Pas toujours facile d'inviter, surtout lorsqu'on ne connaît pas les danseurs.
Effectivement, cela m'est déjà arrivée de rentrer "dépitée" parce que j'avais très très peu dansé au final ... et encore , en tango argentin, cela peut être pire qu'en salsa ... !!
La sélection en milonga est vraiment féroce, Darwin peut aller se rhabiller, il ne fait pas le poids  ;)
Sans hésitation, il faut oser... pas question de rester frustrée après une soirée sur la banquette. Si des messieurs refusent, ne pas le prendre personnellement, et si cela ne se passe pas trop bien durant la danse, tant pis, on acquière de l'expérience. Moi j'ai vécu la soirée sur la banquette et plus question de continuer. Courage les filles !
Je dis toujours aux filles qui faut oser inviter ou à la limite montrer qu'on veut danser. Je connais des filles qui vont rester dans un coin (des fois sur leur téléphone) et espèrent qu'on les invite. Ayant peur de déranger ou qu'on me refuse une danse j'évite le plus de les inviter. Aussi des fois le temps d'aller jusqu'à elle y a une autre danseuse qui m'invite. Du coup je dis oui. Pourtant je fais vraiment l'effort de danser avec tout le monde (le plus souvent) en évitant de danser deux fois de suite avec la même partenaire (sauf en kizomba car les musiques sont trop courtes). Donc c'est une évidence pour moi ....OSEZ !
Pas évident de faire le premier pas😕 j ai surtout l impression que la danse passe au second plan et si vous dépassez les 40 ans encore plus difficile
Faire le premier pas n'est évident pour personne, ni femmes ni hommes.
En tango argentin, je vois certains messieurs de +60 ans (débutants ou intermédiaires) se faire systématiquement refuser par des danseuses de tout âge (de 20 à +60). Parfois même des jeunes hommes de 20-30 ans se font refuser car débutants ! Mesdames, il faut essayer de se mettre un peu aussi à leur place, tout comme une partie de nous les hommes essayons de nous mettre un peu à la place des femmes.
Je pense qu'il est grand temps pour tous et toutes de dépasser un peu certains "codes" vieillots et que les femmes se lancent à inviter aussi. Tout le monde y gagnerait, spécialement les femmes.

Voici une suggestion pour les hommes et les femmes pour augmenter leurs chances de réussite d'une acceptation d'invitation : quand on ne connaît personne, on peut "traîner" du côté du buffet pour échanger quelques mots avec un/une possible partenaire, 3 fois rien, et se présenter "je m'appelle X, et vous ?" avec un grand sourire. Si l'autre personne se montre sympathique, vous pouvez lui suggérer "ça vous dirait de danser ?" Dans le pire de cas, vous aurez au moins le prénom de cette personne et pourrez la réinviter un peu plus tard dans la soirée ou dans une autre soirée.
Oh que oui elles peuvent.les cavaliers sont peu nombreux donc très sollicités en comparaison des femmes présente.
Évidemment on va choisir celles qui attirent ou les amies plus proche quand on a l occasion de choisir.
Moi j essaye de choisir avec 2 critères ;
- la fille est souriante
- la fille se déhanché ou tape du pied en rythme (ou pas) sur le bord de la piste

Peu importe son niveau, elle est là pour danser, s amuse et elle "ressent" la musique.
Tu l invités
-"mais je sais pas danser !"
-"pas grave je vais te montrer alors";-)

Et c est parti !
Elle me fera progresser en mettant "à défi" mon guidage et elle, elle découvrira comment bouger !
Bref du partage
Bien sûr que les filles peuvent oser inviter des hommes à danser... J'aimerais beaucoup que des filles m'invitent à danser...
Pourquoi seraient-ce toujours les hommes qui devraient oser prendre des initiatives envers les filles ?
Personnellement je ne suis pas du tout d'accord avec cela, car j'aime quand les filles osent prendre des initiatives envers moi ;-)
Il m'arrive certaines fois d'entre invité par différentes danseuses au cours de la même soirée, c'est très agréable d'un part et très soulageant de l'autre, car, en tango argentin, un règle vieillotte, telle que m'a été expliqué en cours collectif par des profs tant français qu'argentins o irlandais depuis que je me suis lancé dans le tango en février 2009, dit que ***nous les hommes n'avons absolument pas du tout le moindre droit d'inviter une femme*** une fois passés les 30 premières secondes du premier morceau de la tanda de 4 morceaux de tango (3 morceaux pour la valse argentine ou la milonga).
Selon cette règle vieillotte, si nous attendons d'avantage, nous les hommes (et attention, ***exclusivement les hommes !***) serions en train de "faire injure" aux danseuses pour les avoir mises dans la situation embarrassante où elles angoissent de ne pas s'être fait inviter tout de suite, restant donc exposées aux regards mesquins et méchants d'autres danseuses et d'autres danseurs, ou les regards lubriques des 2-3 requins de piste qui comparent les attributs physiques des différentes danseuses restées en rade.
Personnellement, cette règle me paralyse car je crains de vexer la danseuse que j'ai osé invité au delà des 30 premiers secondes du morceau.
Mais les femmes dont j'ai systématiquement accepté les invitations (quelque que fut leur âge, parfois très avancé, ou leur caractère par très sympathique, ou leur niveau parfois très en dessous du mien, ou leur physique, parfois pas agréable du tout, ou leur hygiène corporelle [bouche, aisselles, et autres]), ne faisaient aucun cas de cette règle, et pouvaient m'inviter bien au-delà des 30 premiers secondes du 1er morceau, par exemple lors du 2e, voire le 3e morceau.
Par conséquent, la conclusion que je tire est que cette règle vieillotte de "pas plus de 30 secondes pour inviter une danseuse" devrait être définitivement supprimée de la bouche des profs et plus aucune danseuse ne devrait nous faire le reproche aux danseurs (comme ça m'est arrivée quelques fois, et je ne suis pas le seul) d'être limites "goujats" de les faire attendre et de les comparer avec d'autres, et d'autres reproches du même acabit En 2018, juillet, l'égalité devrait s'appliquer par égal aux danseuses et aux danseurs, mais je constate qu'une minorité de danseuses .persiste à réclamer pour elles des "privilèges" qui n'ont plus raison d'être. Elles se comportent en petites tyranes de la piste, et ne méritent pas le titre de "dames"
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.