INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
123 
« Une soirée dansante peut s'avérer plus ou moins réjouissante selon le degré de savoir-vivre des participants. (...) »

Cliquez ici pour lire l'article : Les règles de politesse en danse

Vous pouvez poster ici vos commentaires et vos avis !
Très bon topic.

Autre chose....
Il est sociable d'éviter de montrer à son partenaire que la danse avec lui fut un supplice ou que vous lui faites une faveur en dansant avec lui, cela évitera de le décourager s'il ou elle débute.

Pendant la danse une discussion peut s' y installer mais attention à ne pas être loquace...

Pour le tango argentin j' ai une préférence pour les femmes habillées en robes, c' est plus classe.
Très bon article (même si j'aurais mis le sourire en 1er ;) )

Concernant le refus de danse, les excuses sont souvent "j'ai besoin de boire" ou "je suis fatigué(e)". Pour moi, ce sont des excuses valables. Lorsuque j'ai soif et que je suis fatigué et qu'on m'invite (et que je refuse), j'essaie toujours de réinviter la/les personnes qui m'ont invité pour la soirée.

Il y a aussi le cas particulier de la musique, notamment celles qui sont très rapides, lentes, acoustiques, ou avec beaucoup d'accents. Dans ce cas , accepter l'invitation d'un débutant peut produire une danse de piètre qualité car ce dernier se sentira mal à l'aise sur une musique complexe et le partenaire sera frustré de pas pouvoir se lâcher sur la musique. D'ailleurs, pour inviter qqn d'un meilleur niveau que moi, j'attends toujours le début de la musique pour m'assurer que je serai pas dans le cas du "débutant".
On peut aussi définir quelques points de repère en danse sociale : danser avec autant de partenaires de niveau inférieur que supérieur.
Quand on est débutant, on a TOUS les droits ; quand on est confirmé, on a tous les DEVOIRS (notamment de ne pas oublier que les débutants d'aujourd'hui seront les bons danseurs de demain).

Enfin, une règle que je retrouve partout dans le monde (en WCS) sauf en France : s'embrasser (Hug) à la fin de chaque danse. Pour le coup quand je le fais par réflexe, les filles qui n'ont jamais fait d'event sont un peu "surprises".
Citation :
Pas de monopole > "On peut considérer que deux danses à la suite est acceptable, mais au-delà, il ne faut pas abuser..."
Ceci est à relativiser car :
1. En kizomba par exemple, il est d'usage d'en faire au moins 2 voir 3 à la suite. Une seule pourrait être mal interprété.
2. Dans certains pays il est d'usage de faire entre 3 et 5 salsa à la suite. Arrêter avant pourrait être vexant pour le partenaire...
Donc renseignez-vous sur les us et coutumes locales avant de vous lancer sur la piste...
Bonjour,
Pour ma part, je suis d'avis pour la plus part des points même si certains varient selon les lieux, le point sur l'adaptation à la danseuse je suis d'accord mais ça doit être dans les deux sens au cas où le danseur serait débutant.

Je me souviens de mes débuts y a bientôt une décénie, j'ai failli arrêter plusieurs fois car les dames en face, sans pitié voulaient un pro, et comme tout le monde n'a pas reçu une bonne éducation, certaines allaient jusqu'à lacher le partenaire en pleine danse sur la piste. Quelques années après les mêmes voyant ton évolution n'arrêtent pas d'inviter, dans ces cas souffrez que je dise non encore non et toujours non. L'article a été rédigé probablement par une danseuse qui a omis ce côté.

Bonne lecture et que vive la danse
Sincèrement je n'arrête pas d'halluciner quand je vois le comportement de certaines personnes. Heureusement qu'il existe d'autres qui donnent envie de continuer. De toute façon dans ce monde il y a une justice qui fait tout le monde récolter ce qu'il a semé au bon moment. N'oublions pas qu'il y a du bon et du mauvais dans chaque activité. Il faut simplement garder le positif, rejeter le négatif et surtout persévérer de tout ce qu' on fait.
"Cela vaut également pour le rythme, la danseuse doit se caler sur celui de son partenaire même s'il n'est pas correct, ainsi que l'équilibrage de la connexion que l'on doit essayer de corriger sans remarque verbale."
J'ai oublié ce point sur lequel je ne suis pas d'accord, le rythme est essentiel. Pour les danses en position ouverte il est possible pour une bonne danseuse de recadrer son partenaire quasi sans qu'il s'en aperçoive, même avec de grosses différences de gabarit. pour les danses en position fermée (balboa, blues, kiz etc...) c'est plus compliqué, mais on peut y arriver en jouant sur les transferts de masse.
Éducation. Bonnes manières. Respect et sensibilité. Faire de soit un HOMME ET CHERCHER EN ELLE LA FEMME.
SANS AUTRE CONDICION que DANSER.
Les hommes doivent prendre des cours.. les femmes autant.
On danse très mal parce que nous ne prenons pas le temps d'apprendre .
Par cause des mauvais danseur-danseuses
Actuellement plusieurs pistes à Montréal, don pitoyables.
Assies-toi à regarder danser...a 80 x cent, on tourne la danse en ridicule.
@hugo : Parfois le problème vient des professeurs qui tombent dans la facilité de donner ce que les élèves viennent chercher (des variations) sans se focaliser sur la technique et le social.
Bon article ! Personnellement je suis pas d'accord sur le dernier point de raccompagner. Ce n'est pas toujours valable. Pour une soirée de salsa cubaine, les invitations se font sur la piste. Après la danse, tu raccompagnes ton partenaire nul part si elle (il) a envie de continuer à danser.
J'ai arrêter d'aller dans les milongas, car n'étant pas une très bonne danseuse de tango et plus très jeune non plus, je n'étais plus invitée !!
Je faisais 200 km, pour rester sur ma chaise !!
un trés bon article , avec de belles règles de respect .
perso je souffre beaucoup des pieds, car j ai le cartilage des deux pieds qui frottent le cuir et ça depuis l enfance!!! du coup à chaque soirée après une ou deux d affilée, je dois reposer mes petons quelques temps avant de reprendre.... et du coup refuser des danses pour motif mal de pieds! et quel dommage que personne ne me croit quabd je le dis car c est sincèrement vrai!!! ce n est pour ma part en aucun cas pour snober les cavaliers ou pour trier^^
Je suis d accord avec beaucoup de commentaires , mais ce n est pas la faute des danseuses et danseurs c est que la danse est nivelé par le bas avec des " nouveaux pseudo animateurs de danse amateurs " qui s improvisent " professeurs de danse salsa " pour se faire quatre sous aprés leur travail .( aucune education sur les comportements AVEC PARTENAIRES , danse en jeans troué et basket .......survêtement ... et j en passe .) Patrick betencourt . professeur de danse diplômé et expérimenté .
Et oui
Mon cher Patelsalserojugador
Et pas uniquement en salsa, mais aussi en rock
Ou des animateurs comme vous les dites donnent des pseudos cours sans expliquer quoi que ce soit, pas de ligne de danse pas d'explication sur le guidage danseur, donc évidement ne parlons pas du comportement avec sa partenaire ...
Ils se contentent de montrer une pseudo chorégraphie durant 1h sans aucune décomposition de chaque passe, car je vais peu être être méchant, mais ils n'en ont pas le niveau pour décomposer entièrement une passe et une position danseur ou danseuse, pied d'appui, posture ....

Et ces même personnes dans ma région, sont même capable de faire des remontrances à mes élèves, comme quoi la ligne de danse ne sert à rien, ou que c'est plus moderne d'avancer sur le 1 et j'en passe ....

Mais bon, il faut juste rester zen, et leurs faire une démonstration sur 2-3 morceaux bien rapides et leur prouver leurs incompétences, c'est pour ma part la seule réponse et solution que j'ai trouve pour rabaisser ce type de personnes qui n'ont effectivement rien à faire dans l'enseignement !!!

Cordialement
123 
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.