INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !   100% GRATUIT
53 ans, Manche
Messieurs, il est désagréable est démoralisant de rester sur le coté tout simplement parce qu'il y a des filles à la plastique parfaite . Pensez à nous aussi . De plus, j'ai constaté qu'il y a plus de sourire des femmes qui ne mettent pas leur plastique en avant (même si je reconnais qu'elles sont magnifiques)
54 ans, Alpes-Maritimes
AV a écrit :
Messieurs, il est désagréable est démoralisant de rester sur le coté tout simplement parce qu'il y a des filles à la plastique parfaite . Pensez à nous aussi . De plus, j'ai constaté qu'il y a plus de sourire des femmes qui ne mettent pas leur plastique en avant (même si je reconnais qu'elles sont magnifiques)

La plastique ne fait pas tout, quand on aime la danse on danse avec tout le monde : c'est le seul moyen d'être surpris en bien ou en moins bien et le seul à ma connaissance pour le danseur. La fille à plus de chance car chaque danseur est différent. et je comprends pourquoi certain danseur font la fille cela peut-être tentant....
43 ans, Paris
D'accord, mais "font la fille"... on vous comprend mais évitons ces formulations, si possible, non ? En effet, qui joue quel rôle ici ?

https://www.facebook.com/1355961412/posts/10224104668628575/?extid=RdX7fiEADlYfDpg9&d=n

Où là :

https://www.youtube.com/watch?v=B9iu2GfTRjU&list=PLt60Tq3gCeW2f59yIZItZ-4mj__owaSgO

Mais en effet, on est bien d'accord, si l'on conçoit la frustration des dames à voir certains leaders plus attentifs aux formes qu'à la danse en elle-même, que ces dames se consolent en songeant aussi à la frustration de TOUS les hommes, cette fois, au moins aux niveaux élémentaire, intermédiaire voire encore un peu avancé, de ne vraiment pouvoir donner que ce qu'ils ont, en tango, alors que les followers reçoivent tant de chaque leader, et ce dès les premiers pas.

Le tango tend à l'asymétrique, mais bien des danseuses et danseurs s'efforcent de chercher à compenser cette tendance avec bonheur.
54 ans, Alpes-Maritimes
yes pour moi le Tango et le WCS sont des danse ultime ou chaque partenaires peuvent communiquer. Mais pour d'autres danses le leader reste souvent le seul à parler ce qui peut être parfois frustrant. Donc c'est pour cela que j'invite tout le monde à inviter tout le monde car connaître à l'avance l'histoire n'est pas forcément source de découverte et de plaisir !
63 ans, Finistère
Je viens de regarder les vidéos, avec plaisir, et c'est vraiment comme ça que je vois la danse entre hommes, chacun y gardant ses particularités et non l'un restant homme et l'autre "faisant la femme".
Pour les danseuses qui restent sur leur chaises, ce que je déplore tout autant qu'elles, c'est un phénomène malheureusement logique, les hommes restant, la plupart du temps, en nombre inférieur. Et les séries de danses finalement peu nombreuses, puisque regroupées en tendas. En moyenne, 6 séries par heures ... ce qui est un nombre vraiment faible, alors que, dans la réalité, il y a 18 danses ... Peut être faudrait il revoir le système des tendas ...
Je pense que, dans la situation actuelle, si le nombre de danseurs devenait inférieur, certains ne danseraient pas non plus, simplement parce que ce serait les danseuses qui choisiraient ... (d'ailleurs, certaines le font déjà ...)
@Corto77 - Effectivement, le WCS que je découvre cette année commence à m'apporter des moments presque équivalent au tango argentin, de par l'improvisation qu'on peut y mettre, à la simple différence que le tango peut être improvisé par pas près alors que, pour le WCS, c'est au groupe de pas.
Le plus surprenant pour moi, c'est que, pratiquant régulièrement le nuevo et l'alternatif, je retrouve certaines musiques dans les deux danses ... Je pense que je finirai par utiliser certains pas de chaque danse dans l'autre ... ou, si je tombe sur une danseuse pratiquant les deux, les mixer ...
36 ans, Brabant wallon
Ben pour ma part, j'aime porter des robes, mais choisir un modèle "sensuel", pour moi enverrait le mauvais message, pas celui "je danse comme une pro regardez moi", mais "je suis ouverte à un jeu de séduction", ce qui n'est pas du tout ce que je cherche. Et puis s'habiller en mode "allumeuse" pour après tous les planter là, ce n'est pas très charitable je trouve !
54 ans, Alpes-Maritimes
Trop allumeuse @Leonara n'est pas le bon angle d'attaque , mais c'est le bon endroit pour être sexy et bien habillé. Les filles ont tellement de possibilités que ce serait dommage de s'en priver.
36 ans, Brabant wallon
@corto ben c'est question de goûts, je n'aime pas qu'on me déshabille du regard, ou qu'on pense quelle salope qd on le regarde. Donc bien habillée oui, sexy non.
67 ans, Charente-Maritime
Bonsoir, à " bien habillée oui, sexy non" j'adhère au club ...si on entend par là, exposer ses "attributs", la personne séduisante et attirante n'a pas besoin de ce papier cadeau, c'est inné ça se ressent, tout simplement. Pensez à votre posture et à votre allure, ça suffira amplement pour satisfaire les Bons Danseurs avec un D majuscule .Le reste devient minuscule ...
63 ans, Finistère
Je trouve bizarre de demander à une danseuse d'être habillée sexy ... Parce que sexy et bien habillée ne veut pas vraiment dire la même chose ...
Les hommes pensant comme cela feraient une drôle de tête si une jolie danseuse invitée leur disait "non, pas assez sexy pour moi ..."
Moi, j'aime danser pour ce qui se passe entre la danseuse et moi, pas pour ses vêtements ou autre chose, ou alors, c'est une soirée privée entre ma partenaire de vie et moi-même, mais là, c'est une autre histoire, uniquement entre elle et moi. De même, je préfère qu'une femme veuille danser avec moi pour mes qualités de danseur, pour pour mon sex-appeal. Sinon, j'aurais peut-être bien, beaucoup moins de succès ... rire ...
36 ans, Brabant wallon
Merci Gilou ! Ça fait du bien de lire ça dans les mots d'un homme !
66 ans, Hauts-de-Seine
J'aime beaucoup la réponse pleine d'esprit de Rosecitron. Je privilégie également l'élégance naturelle, vêtue avec goût. Ainsi je me sens à l'aise, et évite les regards trop appuyés. Etre soi même sans en faire trop, et écouter le guidage de son partenaire, travailler sa technique personnelle... et tout le monde passera un bon moment à danser  !
Et merci également Gilou pour ce témoignage réconfortant !
48 ans, Manche
Pour ma part, ce que j'aime en secret c'est le sourire de ma partenaire qui va me donner du baume au coeur, qu'elle soit habillée comme pour aller au boulot ou pas. A la base, je pense que la personne qui invite une danseuse doit aussi avoir ce sourire qui va tout de suite donner un sentiment agréable aux 2 partenaires pour danser de façon détendue, sans stress. Plus que tout, ce que j'aime en secret, c'est le savoir-vivre et le savoir-être lorsque l'on danse. C'est quelque chose qui s'étiole parfois dans certaines soirées où certains danseurs ou danseuses manquent de respect envers leurs partenaires de danse. Mais j'ai bon espoir que ce savoir-vivre reste l'élément essentiel pour faire de bonnes danses et des rencontres enrichissantes et joyeuses :-) !
48 ans, Gironde
Venant de toi, maestro, rien de surprenant ! Une vraie incarnation !!
51 ans, Paris
Ce que j'aime par dessus tout ce sont les moments de "suspension", qui me donnent la sensation d'être à gravité zéro. C'est très rare d'avoir des moments de "vraies suspensions", mais on peut avoir des "fausses suspensions". Je n'ai pas trouvé de technique particulière (ça se saurait), et tout mon guidage ne sert à rien si ma danseuse ne ressent pas la musique et la situation exactement de la même façon que je suis en train de la ressentir à l'instant T.

Bref, la condition préalable pour qu'il y ait suspension, ce que non seulement les deux corps, mais aussi surtout les deux esprits, soient rentrés dans un état qui soit à la fois d'échange et d'harmonisation spontané et continu d'énergie, car ressentant la musique exactement de la même façon et permettant de danser dans un "état de grâce", qui à son tour rend possible les moments de "suspension" ; et cela est très rare.

Tout le monde peut arriver à très bien danser avec différents partenaires et donc à avoir régulièrement des moments de grâce ; mais je parle du stade supérieur où le kiff suprême ce n'est pas le mouvement en soi mais l'absence totale de mouvement pendant quelques secondes à peine, non pas parce qu'on s'est figés mais parce qu'on est arrivés tout en haut de la crête de la vague, et c'est cette sensation qui précède la dégringolade brutale vers l'autre côté de la vague que je trouve le summum dans le tango.

Bien entendu, à chacun son kiff, j'explique le mien et ne m'attends pas à ce qu'il soit ni compris ni partagé par d'autres.
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits.
Le site est 100% gratuit et garanti
sans spam ! Pourquoi hésiter ? ;)
 
Pas de connexion Internet

La connexion au serveur a échoué.
Veuillez vérifier votre connexion Internet puis réessayer.