INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
456 
78 ans, Yvelines
De la tolérance ? Tout à fait d'accord avec vous mais il y a peut-être des limites, vous ne croyez pas ? Et ne pas mettre la "faute" sur le dos des parents car je pense que ce sont surtout les SMS écrits comme l'on parle qui ne sont pas pour rien dans les problèmes d'écriture correcte !!!!
Ancien inscrit
Je suis d’accord avec vous, d’autant plus que je suis auteur éditeur de livres pédagogiques. Mais que peut on faire ? Pour moi, rien, alors laissons les s’exprimer avec leur langage.
78 ans, Yvelines
Pourquoi pas ? Mais quel dommage !!!!!
58 ans, Val-de-Marne
Je lis les commentaires et me sens désespérée. En soirée, n'ayant pas de partenaire "attitré", je me force (alors que je suis très timide) à inviter les danseurs, puisque c'est le conseil que tout le monde nous donne. Cela ne m'est pas facile du tout mais je me pousse. Je souris, suis toujours courtoise, je reste près de la piste et demande toujours gentiment à ces messieurs s'ils veulent bien danser. Et malgré cela, je me prends sans cesse des "râteaux"; je m'entends dire non pratiquement systématiquement, alors que je me débrouille plutôt bien et que j'ai grand plaisir à suivre le guidage de mes partenaires, à m'adapter. Cela me fait beaucoup de peine et du coup, je suis vraiment découragée d'aller en soirée, alors que j'adore danser.
Quant à ce site, je me suis inscrite, ai envoyé une dizaine de messages à des danseurs dont les annonces correspondent à ma propre recherche, à mon niveau etc .. mais je n'ai pas de réponse non plus. C'est à désespérer ! Que faire ?
50 ans, Réunion
Bonjour à tous.
Le sujet abordé est passionnant.

J’ai subi à mes débuts et encore maintenant des refus à mes invitations.
Maintenant je ne les subis plus, je les acceptent.
Il n’y a aucun intérêt à danser avec une personne qui le fait à contre coeur.

Si certains hommes aiment être invités, il y en a aussi qui n’aiment pas l’ être (surtout les passionnés bons pour l’asile 😅).
Et ceci même si la cavalière a tout pour plaire.

Il faut aussi se rendre à l’évidence. Ce que l’on voit en bal :
Plus vous êtes jolies (mais pas trop !) plus vous êtes invitées.
On ne changera pas le monde. Les personnes attrayantes ont souvent plus de facilités dans la vie quelque soit le domaine, parfois à défaut de compétences. Et ils auraient tort de ne pas user de cet avantage.
Moins vous êtes jolies et au plus vous devez être souriantes et bonnes danseuses...

Il y en a qui cumulent tout. Tant mieux pour elles !
Pour les autres : Au boulot ! 😉

C’est tout aussi valable pour les cavaliers !
Pour ma part, je bosse comme un fou. Bon pour l’asile.
37 ans, Gironde
D'expérience, les danses Latines (incluant le tango) sont particulièrement sujettes à cette mentalité. Ce sont des danses culturelle ment de séduction et d'apparat.
On retrouve cela bcp moins en swing, où la culture est beaucoup plus axée sur le partage et le fun. (avec des profs qui insistent régulièrement sur ces aspects là)
34 ans, Essonne
Je pense que c'est plutôt positif en fait car au moins on est fixé sur la mentalité de la personne par son comportement et on sait que dans ces cas-là il faut passer à quelqu'un d'autre, ça ne sert à rien de s'énerver et d'être contrarié même si c'est vrai que c'est plutôt vexant je le comprends mais au moins on ne perd pas son temps avec des gens qui n'en valent pas la peine !
Pour moi être un vrai danseur et une vraie danseuse c'est partager sa passion avec tout le monde peu importe le niveau.
Mais en effet des gens égoïste il y en a beaucoup et pas que sur la piste..
40 ans, Haute-Garonne
Val61 a écrit :
Je lis les commentaires et me sens désespérée. En soirée, n'ayant pas de partenaire "attitré", je me force (alors que je suis très timide) à inviter les danseurs, puisque c'est le conseil que tout le monde nous donne. Cela ne m'est pas facile du tout mais je me pousse. Je souris, suis toujours courtoise, je reste près de la piste et demande toujours gentiment à ces messieurs s'ils veulent bien danser. Et malgré cela, je me prends sans cesse des "râteaux"; je m'entends dire non pratiquement systématiquement, alors que je me débrouille plutôt bien et que j'ai grand plaisir à suivre le guidage de mes partenaires, à m'adapter. Cela me fait beaucoup de peine et du coup, je suis vraiment découragée d'aller en soirée, alors que j'adore danser.
Quant à ce site, je me suis inscrite, ai envoyé une dizaine de messages à des danseurs dont les annonces correspondent à ma propre recherche, à mon niveau etc .. mais je n'ai pas de réponse non plus. C'est à désespérer ! Que faire ?


A vous lire Val sans vouloir vous vexer et sans remettre en cause vos qualites. J ai lu que vous dansez la salsa de facon "instinctive". Quand une danseuse me dit ca ca commence mal. Il se peut que vous fassiez des grosses erreurs et les danseurs detestent ca par dessous tout. Je vous conseille de prendre un cours particulier et demander un feed back ou demander aux danseurs si vous faites des erreurs. La danse a des regles precisent qui permettent de communiquer. Les danseurs preferent de loin une vraie debutante qui fait des erreurs que une non debutante sure d'elle qui a de gros defauts ou qui tire ou qui ne suit pas le guidage (ce qui ne semble pas etre votre defaut). Une danseuse agreable souriante (je n ai pas dis bonne) se fait rarement refuser une invitation et si il refusent c que c vraiment desagreable.
78 ans, Yvelines
Pcanoe.
Plutôt que de dire à une "danseuse qui danse de façon instinctive" que ça commence mal, pourquoi ne pas "tester" sa danse afin de vous faire une opinion et voir si elle fait de grosses erreurs ? Et même si elles fait des erreurs, vous-même êtes-vous parfait ? Je danse depuis plus de 50 ans (donc cela fait des lustres)..... mais je "débrouille" très bien aux dires de taxis-danseurs chevronnés. De toutes façons, pour moi, les danses de salon sont trop rigides, guindées et pratiquement aucun couple ne semble prendre plaisir à danser tant il est préoccupé à "compter" !!!
Il faut qu'ils se disent aussi qu' aucun ne sera capable de faire de la compétition, à quelques exceptions près !!!
Alors, amusez-vous, trompez-vous dans les pas, riez..... Vous êtes tous sur la piste pour être et non pour paraître ........ Ou alors je n'ai jamais rien compris à la danse, mais je ne le pense pas.....
50 ans, Réunion
J’enfile une armure et un gillet pare-balles avant d’écrire ce commentaire à l’attention de pcanoe et pasotango. 😅
Quel est l’interêt d’opposer les danseurs passionnés qui ont investi des heures et des heures d’apprentissages techniques et ceux tout aussi passionnés qui s’estiment suffisamment doués pour s’en affranchir ?
Il y a du plaisir à se lâcher dans la danse.
Mais il y’a aussi du plaisir à exécuter des gestes techniques d’une grande finesse.

De ce que j’ai pu vivre ou observer il y a toujours l’un des deux qui compense les lacunes de l’autre.
Et ça ne va pas que dans un seul sens.
Le guideur technique compense les insuffisances de la suiveuse « instinctive » (Ou même technique !) tout comme la suiveuse insuffle un petit grain de folie dans les structures parfois rigides des techniciens.
Toutes les combinaisons sont possibles. Sauf une !
Parce que l’essentiel est que le couple fonctionne.
Pasotango, garderiez vous le même discours avec un jeune guideur instinctif ?
Vous me répondrez probablement oui. Parce que vous avez acquis, normalement beaucoup d’expérience dans la danse que vous chérissez. Suffisamment pour compenser ses lacunes...
Mais il arrive que l’on ait pas envie de passer sa danse à compenser mais tout simplement à danser.
Enfin pour aller dans le sens de pecanoe. J’ai trouvé son commentaire plutôt bienveillant.
Et il a tout à fait raison quand il dit que chaque danse a « un langage », une codification. précise. On ne danse pas le tango comme on dans la salsa, la kizomba, le zouk, sega, rock...
C’est un peu comme vouloir parler une langue étrangère en improvisant.
Ça peut être marrant au début.
Mais si vous voulez aborder un sujet sérieux c’est de suite plus problématique pour rester poli.
Pour en revenir à la combinaison difficile : Qui pourraient être deux personnes qui ne parlent pas le même langue et qui souhaitent en parler une troisième entre eux en pensant pouvoir improviser ?
Un couple de danseurs « instinctifs » débutants.
Enfin (En plus de mon armure j’entre dans un bunker 😅), il y a toujours une part de paraître dans la danse. Prétendre le contraire est malhonnête.
Le simple fait de choisir soigneusement ses vêtements va dans ce sens.
Sinon. Je suis pour la paix dans le monde de la danse. 😊
Je commençais à avoir chaud dans mon armure... 😂
47 ans, Bouches-du-Rhône
Bonjour agiani,
Vous pouvez enlever votre armure, car je pense comme vous que chaque danse est une langue, un dialecte. Si certain sont facilement polyglotte, c'est pas une majorité et surtout il est impossible de discuter de sujets approfondis lorsque l'on n'a que les rudiments d'un langage.
Lorsque je paie une entrée en soirée, je passe effectivement les premières heures avec des débutants ou des gens qui dansent depuis des années mais sont toujours aussi sourd...C'est pas grave il faut encourager les nouveaux et ouvrir les oreilles aux autres, nous partageons une passion commune.
Mais en fin de soirée je me recentre sur mon propre plaisir et j'ai envie d'être comprise, de pouvoir exprimer l'ensemble des nuances que j'entends et effectivement j'ai envie d'un partenaire (homme ou femme je fais les deux) qui parle ma langue...
Rien de pire que de parler violon et l'autre vous réponds grosse caisse, vous êtes sur un ralentissement de kizomba et votre partenaire vous fais un raz de marée style déhanché de bachata, ou pirouette jambes en l'air de salsa...c'est un tel massacre que vous m'avez plus envie de danser, il n'y a plus aucun partage.
Des erreurs ils y en aura toujours quelques unes puisque c'est de l'improvisation totale en fonction des envies du dj et de la place disponible sur la piste, mais lorsque le partenaire danse seul en définitive. Ou est le plaisir?
Bref oui la danse demande du travail, même avec des facilités naturelles.
Et pour ce qui est de ce faire inviter, les codes ne sont pas les mêmes selon les danses et les lieux, ils faut s'adapter encore et toujours.
Si ça ne suffit pas apprenez à être leader, vous danserez toujours et vous comprendrez la difficulté que cela représente et pourquoi oui il y a effectivement une sélection des danseuses car vous ferez pareil.
Heureusement non avons tous des accents différents dans notre dialecte et chacun trouvera sa chacune...
50 ans, Réunion
Bonjour Christelle1972

Merci pour votre commentaire bienveillant.
456 
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.
 
Pas de connexion Internet

La connexion au serveur a échoué.
Veuillez vérifier votre connexion Internet puis réessayer.