INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
ICI C'EST 100% GRATUIT   Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
Tango
Non inscrit(e)
Bonjour chers danseuses et chers danseurs,

Ma compagne est passionnée par les danses latines, notamment la kizomba et la bachatta.

Notre amour mutuelle est sincère et intense. Nous partageons beaucoup de choses en dehors de la danse (voyages, repas familiaux, we, moments intimes, sexualité, ...)

Je suis un piètre danseur et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je comprends la passion de ma moitié et je ne peux l'empêcher de la pratiquer, ce qui serait destructeur.

J'ai toujours aimé regarder danser en considérant que cela permettait de s'échapper, de se laisser aller, de voyager et que c'était une bonne chose positive. J'ai noté aussi du respect entre les danseurs qu'ils soient en couple ou pas. Bien sûr, je ne suis pas naïf et je vois bien aussi que pour certains "pécho" est un but. Cela ne me dérangeait pas vis à vis de ma compagne parce que notre amour est sincère.

Elle fait des soirées kiz, bachatta en collé serré (au moins 2 par semaine) mais je ne l'ai jamais accompagné sauf une fois mais elle faisait uniquement de la salsa à ce moment là.

J'ai vu des vidéos kiz, bachatta et cela m'a quand même fait "quelque chose". J'ai été troublé dans un premier temps mais j'ai ensuite décidé de lui en parler.

J'ai eu des réponses générales : "(les danseurs sont respectueux", ils ne 'bandent' pas (désolé du terme mais elle est parfois maladroite dans ses réponses et c'est pour cela que je l'aime aussi) et elle s'est fermée sur des questions précises : "Est-ce que tu dis que tu es en couple ?", .. mais pas de réponse parce que je pense que cela la met mal à l'aise et à peut de mes avis et réactions.

Je suis quand même un peu inquiet parce que lorsque je l'ai accompagné à la soirée, j'ai discuté avec des salseiro pour voir un peu leur état d'esprit : Il y en a un qui m'a dit que les hommes étaient considérés comme des demis-dieux dans le monde de la salsa et plusieurs que cela pouvait briser un couple. D'autre part j'ai pu constater les moqueries de certains et même pas mal de danseurs chevronnés vis à vis de ceux qui dansaient moins bien. J'ai noté leur suffisance ce qui est pour moi un trait de caractère stupide.

Je ne sais pas trop quoi penser et surtout comment débloquer ce sujet qui est un des seul délicat.

Alors, j'aimerai bien avoir votre avis sur cette question : Le jeu de séduction entre-t-il dans ces danses ?

Merci par avance
45 ans, Alpes-Maritimes
Salut,
J'ai décidé de te répondre pour t'aider un peu en te donnant mon avis. Tu répète que votre amour mutuelle est sincère et intense, alors pourquoi chercher la petite bête inutilement ? Je comprends ton inquiétude, mais je pense que quand on aime on doit faire confiance à ses risques et péril. Il n'y a jamais une garantie. Je pense qu'on ne peut , et doit pas tout partager en couple tout le temps. Laisser à son partenaire la liberté de pratiquer ses passions est la meilleure preuve d'amour. Oui il y a des mecs qui cherchent à séduire et briser des couples, mais à toi de faire la part des choses et croire que son amour pour toi est plus fort que leurs avancent....si c'est pas le cas et elle craque, alors à toi de choisir, soit de la pardonner et continuer, soit pardonner et arrêter..... ;)
Non inscrit(e)
Merci de ta réponse.
J'ai toujours laissé la liberté à ma compagne de pratiquer ses passions. Je suis de ton avis : On ne peut pas tout partager en couple.
Je suis ouvert et on peut parfaitement gérer mais elle se ferme sur des questions précises ce qui n'est pas son habitude.
Si je me limite à ma question initiale tu confirmes à travers tes réponses "risques et périls" "si elle craque" que nous sommes bien dans un jeu de séduction dans ces danses
38 ans, Haute-Savoie
Il peut y avoir un jeu de séduction entre 2 danseurs oui...la différence est que pour certains cela ne dure que le temps d'une danse alors que pour d'autres c'est clairement un moyen de drague.

Ce qui me dérange le plus dans ton récit c'est le fait qu'elle ne dise pas qu'elle est en couple...

Je suis mariée et je sors aussi danser de temps en temps sans mon mari (il n'aime pas l'ambiance des soirées même s'il sait danser) et même si lorsque je danse avec des danseurs que je ne connais pas et qu'il y a un peu de "séduction" de leur part, une fois qu'ils savent que je suis mariée il n'y à plus aucun soucis, la grande majorité des danseurs sont respectueux.

Pour moi c'est à elle de mettre les limites, après si vous êtes bien dans votre couple c'est une question de confiance...
Non inscrit(e)
Merci de ta réponse Estrellita

Nous nous sommes toujours accordés une grande confiance.

Je ne sais pas si elle dit qu'elle est en couple, elle se ferme, certainement pour éviter les questions suivantes et par peur de ma réaction, alors que nous pourrions gérer. Je me dit qu'elle a des scrupules peut-être, ce qui est bien dommage, impossible de savoir.

Je ne veux pas entrer dans de l'espionnage quoiqu'il arrive (quelle horreur).

Je veux bien croire que la grande majorité des danseurs sont respectueux.

J'évoque le jeu de séduction, car dans tous les jeux il y a des gagnants, des perdants et une mise. Elle est importante pour ce jeu là parce qu'il s'agit ni plus ni moins de l'altération de la confiance qui amène inexorablement à la fin de l'existence du couple.

Bon, je suis très préoccupé et j'espère apporter une solution. Merci de vos témoignages.
Isère
Les danses latino et afro sont bien sûr très sensuelles et le jeu de séduction y est important, et quelqu'un qui ne connaît pas ce milieu pourrait même s'imaginer à regarder les couples danser que tout le monde couche avec tout le monde alors qu'une fois la danse finie, le "jeu" est fini ! J'ai côtoyé beaucoup de danseuses en couple dans la vie, qui effectivement ne disaient pas trop qu'elles étaient en couple, pour être davantage invitées je pense, mais elles étaient totalement fidèles et beaucoup de danseuses (même célibataires) me disaient même qu'elles ne voulaient surtout pas trouver un copain dans ce milieu, leur mec devant ne pas partager cette passion pour qu'elles puissent continuer à danser librement avec les autres, sans jalousie et problèmes. Un partenaire dans la vie, et d'autres pour la danse. Avoir des sorties et passions séparées permet parfois à un couple de durer. Bien sûr beaucoup d'hommes n'acceptent pas cela, et le résultat est que la fille arrête sa passion, afin de préserver son couple. Bref d'après mon expérience, même les demi-dieux de la danse n'arrivent pas si facilement à briser des couples, en plus ils ont assez de célibataires beaucoup plus faciles à se mettre sous la dent. Puis c'est un petit milieu, tout se sait, ce sont toujours les mêmes habitué(e)s dans ces soirées là. Comme tu dis que votre amour est sincère et qu'il n'y a a priori pas de problème dans votre couple (sinon oui je dirais danger), je ne m'inquiéterais pas trop. Mais honnêtement oui, c'est très difficile pour un homme (qui ne danse pas) d'accepter que sa compagne passe 2 soirées dans la semaine à sortir danser bachata et kizomba. L'idéal serait peut-être que tu y ailles de temps en temps t'y montrer avec elle pour que tout le monde sache qu'elle est en couple :) Mais par contre elle sera génée de danser collé-serré et toi ça peut te mettre mal aussi, donc peut-être pas si bon conseil...
Non inscrit(e)
Merci de ta réponse qui t'honore dans la mesure où elle est objective.

Elle ne m'a jamais proposée d'assister à une soirée, c'est ce que j'attends, et je ne veux pas lui imposer ou m'y rendre sans la prévenir. Ce serait gênant autant pour elle que pour moi. Je suis sûr que l'on peut gérer cette situation mais je suis dans l'impasse. Il est à peu près certain qu'un malaise va apparaître dans peu de temps, alors, j'essaie d'anticiper.

La vie de couple n'est pas toujours un long fleuve tranquille, avec ou sans danses latines :) Il est confronté à des obstacles à surmonter quelque soit le partenaire à l'origine du problème.

Bonnes danses à vous et profitez de ces longs we qui nous attendent.
Ancienne inscrite
Une danseuse des qu'elle dit qu'elle est en.couple elle n'est plus invité ou rarement a danser malheureusement
Des qu'une danseuse est entrain de discuter brièvement avec un danseur on lui colle l'étiquette qu'elle sort avec lui et du coup les invitations en danse se tarissent
Alors que nous danseuses nous invitons les danseurs peu importe pour vu qu'il danse bien
28 ans, Isère
Estrellita a écrit :
Ce qui me dérange le plus dans ton récit c'est le fait qu'elle ne dise pas qu'elle est en couple...

Qu'y gagnerait-elle à le dire ? Elle n'a pas (ou du moins, ne devrait pas avoir) besoin d'invoquer la présence d'un conjoint pour refuser une proximité corporelle qui ne lui conviendrait pas…

En ce qui me concerne, en 3 ans de soirées je ne me souviens que d'une fois où une danseuse a dit explicitement qu'elle était en couple (pour parler du fait que son copain ne dansait pas…), et c'était dans une discussion de groupe. C'est donc arrivé moins souvent qu'une danseuse me disant qu'elle est célibataire !
Les signes non-verbaux sont bien plus fréquents (principalement la présence du conjoint et la bague sur l'annulaire gauche: je ne suis pas un expert dans ce domaine !).

Relativity a écrit :
Une danseuse des qu'elle dit qu'elle est en.couple elle n'est plus invité ou rarement a danser malheureusement

De mon côté, je pense que cela dépend de la façon dont c'est dit. Mais effectivement dans certains contextes je pourrais interpréter ça comme une façon discrète de me signifier qu'elle ne souhaite pas danser avec moi.

Relativity a écrit :
Alors que nous danseuses nous invitons les danseurs peu importe pour vu qu'il danse bien

J'ai déjà entendu une collègue (de travail) me dire qu'elle avait des scrupules à inviter les maris des autres (alors qu'elle est elle-même mariée), tandis que la bague n'a jamais agi comme repoussoir auprès de moi. Comme quoi les choses ne sont pas si simples !
38 ans, Haute-Savoie
Elle ne va pas dire qu'elle est en couple lorsque le danseur l'invite évidemment mais au bout d'un moment à fréquenter les soirées on discute aussi, on fini par connaitre tout le monde...la plupart des gens sociabilisent un minimum je sais pas...

Enfin moi tout le monde sait que je suis mariée, que j'ai 2 enfants et cela ne m'empêche pas d'être invitée à danser toute la soirée....juste qu'il n'y a plus le coté "drague" qui entre en jeu, on m'invite car on apprécie de danser avec moi pas avec de secondes intentions.
28 ans, Isère
Estrellita a écrit :
Elle ne va pas dire qu'elle est en couple lorsque le danseur l'invite évidemment mais au bout d'un moment à fréquenter les soirées on discute aussi, on fini par connaitre tout le monde...la plupart des gens sociabilisent un minimum je sais pas...

À certains endroits c'est effectivement le cas, mais pas tous.

Estrellita a écrit :
Enfin moi tout le monde sait que je suis mariée, que j'ai 2 enfants et cela ne m'empêche pas d'être invitée à danser toute la soirée....juste qu'il n'y a plus le coté "drague" qui entre en jeu, on m'invite car on apprécie de danser avec moi pas avec de secondes intentions.

Donc quand une femme est mariée on arrête magiquement de la draguer ? Ravi de l'apprendre ;)
Au passage, le côté « drague » peut aussi être présent mais sans te viser: un homme qui passe son temps sur la piste en devient plus attirant…

Pour revenir à la question de départ, dès qu'une femme sort de chez elle elle peut se faire draguer et céder aux avances du dragueur, ce n'est pas réservé aux soirées latino et c'est un risque à accepter. À moins de l'enfermer dans un gynécée et de l'accompagner en permanence dès qu'elle en sort, ce qui pose son propre lot de problèmes.
36 ans, Isère
Mon problème s'est que si comme tu le dis votre amour mutuelle est sincère, je vois pas pourquoi tu te pose cette question ?

J'aurai été ta copine j'aurai réagis pareil ! Quand tu lui pose ces questions t'es tu mis à sa place ?
"Dis-tu au autre danseur que tu es en couple ?" -> "Dis-tu au autre danseur ! tu sais je danses avec toi mais je suis quelqu'un d'ultra fidèle hein donc tu fais attention ! "

Déjà de base si tu as confiance en ta compagne tu ne devrais pas te poser ces questions ! Elle revient chez toi après la soirée ? C'est que s'est avec toi qu'elle veut être !

En soirée, tu te vois danser avec une danseuse et en plein milieu de la danse lui dire "je suis en couple ?" Quel est l’intérêt ? Des gens sont la pour draguer, d'autre pour s'amuser, d'autre pour flirter, d'autre chercher une compagne ... Comme dans la rue, dans un bar ou dans une soirée quelconque.

Je suis en couple avec une danseuse, je fais du swing et elle de la danse latine. Elle commence à me suivre dans mes soirées danse swing et ça commence à me gaver ... Car quand ta copine est la tu n'es jamais pareil ... Au final ça te rassurera peu être de venir à ses soirées, de "l’espionner" mais au final tu gagnera surement que l'éloignement de ta partenaire ... La danse est choisie pour beaucoup comme d'un échappatoire ou tu peux "draguer" ou "plaire" à une danseuse sur une danse sans jamais aller plus loin. La danse est un moment de complicité à 2 pendant 5 minutes.

Si tu es non danseur, mon conseil c'est de faire confiance à ta copine. Mais franchement sauf si tu es quelqu'un d'hyper cool dans ta tête ne va pas en soirée vous vous ferez du mal pour rien. Et tu enverra le message à ta copine que tu paire confiance en elle. Et bien souvent quand tu ressent ça tu flirte encore plus avec la ligne.

Ma copine a voulu qu'on s'affiche en soirée danse comme couple et elle danse beaucoup moins maintenant ... et est devenu un peu plus "collante", personnellement je n'ai pas ça, je n'ai pas m'afficher en public et encore moins à la danse ! Elle ne sais pas que ça me tend mais en tout cas ça commence à me faire fuir.

à toi de trouver la limite entre la vie de ta compagne et ce que toi tu veux vraiment savoir et qui pourra la blaisser
Non inscrit(e)
Merci d'avoir donné ton point de vue John.
Cela fait de nombreuses années que ma compagne fait des soirées danses sans que je l'accompagne et je ne me suis jamais posé de questions. C'est juste qu'elle se ferme depuis quelques temps.
Tu dis que tu ne veux pas que ta copine t'accompagne. Pourquoi tu n'entames pas un dialogue avec elle à ce propos ? Nous nous sommes toujours parlés franchement et c'est bien la première fois qu'on n'y arrive pas. Cela me préoccupe sans m'inquiéter pour autant.
Ancienne inscrite
C'est un tel dommage que vous ne partagez pas la danse avec vos compagnes, qd on aime réellement, danser avec sa compagne ou son compagnon est plus beau car l'histoire que vous racontez est réelle
49 ans, Alpes-Maritimes
Je pratique la danse à deux depuis 2 ans dont les danses latines. Mon mari qui n'avait jamais dansé est venu prendre des cours avec moi (entre autres pour se rassurer un peu) et il s'en sort très bien. Nous avons été à des soirées aussi. Danser est une véritable passion pour moi, des ailes me poussent dans le dos quand je danse, et je suis en quête perpétuelle de découverte et de perfectionnement. C'est pourquoi les danses pour "draguer" ne sont pas faites pour moi et mon mari peut me faire confiance. Mais je pense que c'est important que vous preniez part, d'une façon ou d'une autre, à cette passion que vit votre compagne. Pas obligé de danser à tout va comme elle mais au moins d'être présent de temps à autres, surtout si vous avez l'impression en ce moment qu'elle se ferme.
52 ans, Paris
C'est horrible que d'être en couple et que l'un des membres du couple joue en permanence de l’ambiguïté. En amour et en couple, il ne doit pas avoir de l’ambiguïté.

Si l'un des membres du couple tient à se la jouer "draguer/dragueuse" ou "dispo pour être dragué(e)", quand bien même ce serait "le temps d'une danse", et qu'elle ne veut pas entendre raison ; alors il faut jeter cette personne-là tout de suite !! Car cette personne ne vous respecte pas assez, ni vous ni vos sentiments, et cela pour la raison de ce qu'elle ne vous aime pas assez. En fait, elle ne vous aime pas du tout : l'amour vrai est très différent de la simple passion amoureuse, de la simple infatuation amoureuse. Les gens sont très ignorants en la matière et confondent trop souvent les deux. Elle croit vous aimer, mais son amour trouve des limites tout de suite : "je veux danser comme je veux !!!".

Si vous ne la jetez pas tout de suite, cette personne continuera à vous faire souffrir, continuera à se moquer des souffrances qu'elle vous inflige en vous accusant d'être jaloux ou collant ou peu sûr de vous ou je ne sais quoi encore : en bonne hypocrite, elle retournera la faute sur vous, alors que c'est son comportement ambigu et déplacé qui est à l'origine du problème. D'auteure des violences psychologiques et émotionnelles, elle se posera en tant que victime de vos soi-disant "délires mentaux". Elle va vous épuiser émotionnellement, mentalement et psychologiquement, vous finirez cassé, désabusé, détruit.

Non, et mille fois non !! Une personne qui aime sincèrement ne ferait rien au monde pour blesser les sentiments de la personne aimée, elle corrigerait tout de suite la situation et, tout en défendant sûrement son point de vue, elle arrêterait tout de suite de faire ce que vous fait souffrir et accepterait des dialogues francs et ouverts, idéalement en présence d'un thérapeute (ils peuvent vous aider tous les deux à décortiquer et distinguer le vrai du faux et à vivre mieux votre relation).

Tout comme cette personne-là, chercheuse d’ambiguïtés car cela lui procure un immense plaisir, pense à elle-même d'abord par dessus son couple, devant une telle situation vous devez penser d'abord à vous-même et vous poser la question de si vous voudriez réellement (à l'avenir ?) être en couple avec quelqu'un comme cette personne-là. Respectez-vous vous-même d'abord. Si la réponse est non, alors jetez cette personne-là tout de suite : vous ne méritez pas son mépris et elle ne mérite pas votre amour.
Non inscrit(e)
Merci TangoCaballito de ton témoignage que je partage même s'il est très tranché.
Effectivement, la passion amoureuse ne doit pas rendre aveugle pour éviter de le confondre avec l'amour vrai.
J'ai bien réfléchi avant de poster mon message initial et je voulais savoir si ma compagne était dans un jeu de séduction. Je me suis renseigné par ailleurs et j'ai conclu qu'effectivement elle l'était et que ce n'est pas par hasard que ce type de danse sensuelle en collé serré s'y prête.
Là où je nuance ton propos, c'est que certaines personnes ont besoin de valider le fait qu'elle plaisent sans pour autant franchir la ligne et que c'est un tel besoin permanent que l’ambiguïté s'installe dans le comportement sans chercher, à la base, à faire souffrir sa compagne ou compagnon.
Mais, en tant que compagnon, je suis malgré moi dans ce jeu. Aussi, après avoir tenté d'en parler sans succès, je l'ai mise à l'épreuve en m'éloignant pendant quelques semaines. Cela n'a pas loupé, elle a eu une relation. En me retirant du jeu, je l'ai affaibli.
C'est une souffrance mais je préfère que ce soit ainsi et éviter de passer le reste de mon temps a être torturé dans la culpabilité, le fait qu'elle retourne la faute contre moi. L'amour passion m'a rendu aveugle mais ainsi va la vie.
52 ans, Paris
Oli921, merci de ta réponse et du courage de ta franchise. Le milieu de la danse est très, très hypocrite. Spécialement à Paris et dans le milieu du tango argentin. Y compris les profs.

Je compatis pleinement à ta douleur et je te comprends parfaitement. Tu t'en doutes bien : la même cruelle mésaventure m'est arrivé. Comme ta copine, la mienne aussi prenait du plaisir à être en permanence dans la séduction et l’ambiguïté (les féministes furibondes dans ce forum revendiquent ce "droit";). Comme ta copine, la mienne aussi n'avait strictement rien à f... de mes sentiments ni du respect dû envers moi et envers notre relation (les féministes furibondes dans ce forum revendiquent ce "droit";). J'ai tout essayé pour lui faire comprendre la réalité de l'immensité de ma douleur, de mon désarroi, de mes angoisses, de mes peines ; qui se répercutaient par ailleurs en cascade avec des conséquences néfastes. Dans mon cas, la torture, le supplice ont duré carrément 4 ans. C'est pourquoi mon témoignage est tellement tranché.

Je suis ravi que tu le partages, et en même temps sincèrement désolé que pour toi aussi ce soit au prix d'une désillusion tellement cruelle. Ça nous apprendra à ne plus jamais faire confiance aux femmes, ces hypocrites, elles ne le méritent certainement pas. Elles passent leur temps à faire semblant, il n'y a que l'image qu'elles donnent d'elles-mêmes que les intéresse, mais elles n'ont pas de substance. Elles n'oseraient pas se comporter comme ça avec des mecs machos, mais elles prennent beaucoup de plaisir à le faire avec des gars attentionnés et dévoués comme nous. La conclusion fatale, c'est qu'il faut devenir malgré soi un macho, sale ou pas, pour se faire respecter par les femmes.

Je te souhaite du très bon courage à toi pour la suite. N'hésite pas à chercher et en parler avec un thérapeute, pour qu'il t'aide à mettre en place les mécanismes de défense nécessaires pour l'avenir. D'autres prédatrices sont toujours à l'affût, il faut être très attentifs et se méfier systématiquement. Bonne chance à toi et très bon courage !
Non inscrit(e)
Bonjour TangoCaballito

Je ressens la profonde douleur que tu as éprouvé. Cela dit, je ne juge pas ma compagne, parce qu'elle a besoin de valider en permanence le fait qu'elle plaît. Je l'ai toujours valorisé mais ce n'est pas suffisant et l'avis extérieur compte, c'est ce qui la rassure. Elle joue le jeu de la séduction en permanence. Ce n'est pas propre aux femmes parce que des hommes ont aussi ce besoin.
Les prédateurs sont ceux qui chassent ces personnes finalement fragiles et qui ont un manque de confiance en eux. C'est tellement tentant de déstabiliser un couple.
Cela aurait pu se passer dans n'importe quel contexte.
Là où je suis d'accord, c'est que, finalement, ses sentiments n'étaient pas aussi forts à mon encontre, et il est certain, cela avait même déjà commencé, qu'elle retournait la situation en me culpabilisant, manque de confiance, ...
Dans le jeu, j'étais le garde fou, une sorte de ligne à ne pas franchir. En me retirant temporairement de ce jeu auquel je participais malgré moi, il n'y avait plus de limités et il était donc certain qu'elle succombe à la tentation.
Je ne voulais pas attendre une éternité et surtout pas me morfondre à espérer que les choses s'améliorent, je n'y crois pas, elles ne peuvent que se dégrader. Aussi, j'ai préféré agir vite et je suis assez équilibré, malgré ma profonde douleur, pour aller de l'avant sans aide particulière.
Tant qu'elle ne travaillera pas sur ce sujet d'un besoin de séduction, il est a peu près certain qu'elle n'avancera pas. C'est dommage, parce qu'à la base, ces personnes ne cherchent pas à faire du mal mais c'est la tentation qui amène l'ambiguité sans qu'elles se rendent compte de leur comportement. Et quand tu es exposé aux prédateurs et bien tu es une proie. Il ne faut jamais rien laisser espéré aux loups. Le loup, je l'ai fait sortir du bois.

Cela dit, je ne fais pas d'amalgame et je souhaite aux passionnés de la danse de belles évasions
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
Inscription requise (mais ici, c'est vraiment gratuit !)

Pour rechercher et contacter des partenaires de danse, vous devez vous inscrire ou vous connecter.

Notre site est 100% gratuit (même la messagerie) et sans spam (nous n'utilisons pas vos données ni ne les vendons).
 
Pas de connexion Internet

La connexion au serveur a échoué.
Veuillez vérifier votre connexion Internet puis réessayer.