INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
12 
Bonjour,

Je suis l’incarnation même de ce paradoxe étrange : cela fait 3 ans que je prends des cours de danse, mais ne vais que rarement aux soirées. Je me suis lancé une fois et n’ai pas retenté l’expérience. Pourquoi ? Même si j’ai atteint un assez bon niveau en bachata, il m’est impossible pour moi de profiter des soirées libres, car étant aveugle, je ne peux pas inviter spontanément une danseuse, la timidité se rajoutant là-dessus. De plus, on passe majoritairement de la salsa, mais peu de bachata et, je ne sais pas danser la salsa. Par conséquent, je n’ai jamais pu être à l’aise en danse libre, la liberté de mouvement me déroute, alors que je suis en confiance en cours, celui-ci m’offrant un cadre très rassurant. Je n’ai pas à me poser de questions, je danse avec tout le monde et je suis les instructions. Quand-même curieux ce fonctionnement alors que la plupart des gens foncent en soirée, même s’ils ne savent pas danser. J’ai toujours été perturbé de tenter de faire quelque chose dont j’ignorais tout, particulièrement tout ce qui attrait à une quelconque implication physique.

Confronté à ce problème, poussé parallèlement par le désire de fréquenter des filles, j’ai un jour pris mon courage à deux mains et ai poussé la porte d’un cours d’initiation à la bachata, anxieux de savoir comment j’allais être reçu, est-ce que l’on m’opposerait pas un refus pour cause de problèmes visuels. J’ai été très touché par l’accueil des profs de l’association qui assure les cours, de leur bonne volonté et de tout ce qu,ils m’ont apporté durant toutes ces séances. Cela m’a fait beaucoup progresser sur mon rapport avec mon propre corps, fait prendre conscience de la notion de gestuelle, jusqu’alors totalement inibée ; j’étais incapable de retenir une séquence de gestes abstraits. Je pense également avoir, avec le concours d’autres activités, commencé un vrai travail de confiance en moi et ose plus aller vers les autres.

Me reste à résoudre ce problème des soirées et rencontrer des filles, peut-être ce site y contribuera. En lisant les annonces, je me dis que je ne dois pas être le seul à ne pas être sppontané en soirée.

amitiés,

landegave
Hello,

Moi je pense que cela dépend du type de soirée.
Si tu es dispo ce samedi, viens à ma soirée au Royal Est(129 rue dur faubourg saint martin) à partir de 20h30. Tu verras une ambiance conviviale, rapproche les gens et permet de discuter, d'inviter facilement. Les soirées avec 200 personnes ce n'est pas bon pour les relations humaines. Et bientôt, tu prendras confiance en toi!
A+
Ty
Tu es loin d'être le seul à prendre des cours sans aller en soirées, je pense même que c'est la majorité des gens ! Mais vu que tu es motivé pour y aller, il faut commencer par y devenir à l'aise en y allant avec des danseuses de ton cours, ou rencontrées ailleurs comme par ce site. Même en étant voyant, il m'a fallu du temps moi-même pour oser inviter, et devenir à l'aise, guider des gens qui ne sont pas du cours et qui ignorent donc notre guidage, c'est autre chose, les musiques rapides, les gens qui bousculent, aussi... Mais avec le temps, on y retrouve toujours les mêmes gens (surtout dans une ville pas très grande comme la tienne) donc peu à peu à force d'y aller tout le monde s'y connait comme dans un cours. Pour la bachata, par contre c'est sûr que c'est plus simple d'être dans les villes où existent des soirées latino voire à 50% bachata, et plutôt aller en soirée cubaine que porto (où il y en a souvent seulement 4 par heure).
Bonjour,

Merci cher ami, mais je ne suis pas parisien. Mais effectivement, le type de soirée doit jouer. Je ne pense pas qu’il y ait 200 personnes où je vais, mais ça reste difficile d’aborder quelqu’un, sans savoir à l’avance si c’est un homme ou une femme. Le seul moyen pour moi est d’entendre parler la personne, mais si elle parle, je ne vais pas l’interrompre, surtout si c’est avec un homme. :P
Merci pour ta réponse Webmaster. C’est très intéressant et je n’aurais pas cru que cette difficulté ppouvait aussi en être une pour un voyant. Même si je pense, ça reste un peu plus complexe pour moi, ça peut me donner un peu plus d’assurance. Il y a pas mal de gens de mon cours qui restent à la soirée je pense, mais je les connais mal, seulement en tant que partenaire de danse pour le cours, donc aucune complicité avec elles. Et comme en soirée tout le monde est éparpillé, impossible de trouver l’une ou l’autre.

Raphaël
Eh oui, au bord de la piste, il n'y a pas que des filles qui attendent d'être invitées, il y a aussi pas mal d'hommes, débutants ou qui pensent l'être encore, qui n'osent pas inviter ! Peur du refus (ça arrive), peur d'ennuyer la fille, peur d'être ridicule... Et puis un jour on se lance, ou bien une fille vient t'inviter (ça arrive aussi) et à partir de là tu prends confiance avec elle. Il suffit d'une danseuse au départ, donc souvent en discutant dans le cours pendant qu'on danse, on arrive à créer une complicité puis ensuite à décider d'aller en soirée ensemble. Et puis sinon il y a donc Internet, où au moins il n'y a pas le volume de la musique qui empêche d'échanger :)
moi aussi je fait que des cours depuis un an et je danse jamais en soirée.
j'ai bien essayer de danser, il y a quelque moi mais je n'ai pas le sens du rythme, c'est ma maladie.
c'est au point que la fille est partit avant la fin de la danse et depuis ça, je n'invite plus personnes
Il à quelques femmes qui m’invitent, ça arrive ; mais ce sont raremnet des femmes de mon âge. J’ai réussi une fois à danser avec une fille de mon âge, mais une fois la danse terminée, on tourne, frustration de n’avoir pas pu engager le dialogue, frustration de ne pas pouvoir la recroiser du regard.
Bonsoir je fais réponse quand tu invites un e personne a danser, il faut pas commencer par lui dire des choses du genre, je suis un débutant, et tu invites sur les danses ou tu te sent un peu a l"aise, des rateaux tout le monde en prend soit parce que la personne ne connait pas les figures de danse que tu veux qu'elle fasse, soit parce que la personne a l'habitude de commander et veux te gérer, dans ce cas tu finis la danse avec elle, c'est pas à la personne de gérer c'est à toi de le faire après la danse propose lui de prendre un verre même si elle re refuses elle saura que tu es pas un dadin salut a toi ou a vous jean pierre
Que tu ne sois pas à Paris, ce n'est pas grave. Il y a plein de monde qui passe par Paris. La semaine dernière(nouvelle zélande, strasbourg, etc...). L'idée c'est de bouger. Et trouver un endroit convivial. Il est plus façile quand tu es en vacance dans une autre ville de te lacher. Si tu rentres dans une grande soirée et si le niveau est très élévé, les filles vont attendre à bien danser, donc forcément tu vas être décu car tu veux pouvoir échanger.
Mais ne t'en fais pas, moi il fut un temps une nana m'a planté en plein milieu de la piste à l'époque de Los mexicanos, je m'en souviens comme hier. Pas de la personne, mais du rateau. A partir de ce jour là j'ai appris l'humilité et surtout le respect des gens avant la danse. Donc il faut apprendre à scanner les personnes et aller vers les gens qui te correspond. Si tu danses avec quelqu'un, ca ne voudra pas dire que tu vas aller discuter avec. Si le courant ne passe pas, ne te prends pas la tête. Il y a des gens sympas et d'autres non comme dans la vie.
Un petit conseil, que j'ai appliqué et que je fais parfois: sort dans les endroits, prend un verre, écoute la musique, regarde les gens danser et c'est tout. Tu verras avec le temps, les choses vont venir naturellement.
ce n'est pas évident, pour ma part, je prends des cours et j'ai fait le choix de compléter par des soirées avec des cours en initiation. Mais j'ai de la misère de me lancer en danse libre, salsa bachata ou merengue. Pourtant je suis énormément invité mais très frustré alors je me lance avec les copines des cours de danse. Oui regarder les autres danser, compléter les vidéos. Mais les cours d'initiation juste avant la soirée permet de changer de danseuse en douceur et dans le cadre d'un cours.
Tout dépend de ce que l'on recherche dans la danse. Mais clairement les soirées améliorent énormément la technique et le ressenti. On ne peut pas être "bon" si on ne fait que du cours.
Je confirme les soirees à faire obligatoirement sinon on progresse pas
Pas d’accord, les soirées ne sont pas des pratiques. Pour moi, il y a les cours, les Praticas ou pratiques et les soirées. Maintenant, on est tous différent avec des attentes différentes. Si certains se contentent que de cours, pourquoi pas, c’est leur choix. Ensuite on va en soirée proposer son guidage à une cavalière, il faut être bon, pas de se dire je m’entraîne car ensuite, ça se gâte pour nous si la cavalière attend un bel échange et que l’on est pas à la hauteur de ses attentes. Je respecte vos idées, vos pensées mais n’oublions pas que nous ne sommes pas tous dans la même recherche du plaisir.
Oui non mais je disais juste si l on souhaite progresser et se fixer un objectif. Tous les profs disent qu ils faut danser en soirée et écouter de la zique à la toc. Après chacun son approche de la danse.
12 
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.