INSCRIPTION
CONNEXION
Partenaires de salsa, rock, tango, danse sportive, danse de salon...
Vous aimez danser ?  Trouvez des partenaires près de chez vous !
345 
ses clair , je suis sortis plusieur fois seul, et pour danser ses pas sa, bcp de clans de club, bref des gens qui danse certe, mais souvent avec une histoire de niveau, j ai connu la salsa a cali, et labas pas de probleme, les tres bon ou tres bonnes danseuses, sont humble!!!!et tu danse avec tous le monde , ses la difference d un vrais pays de salsa
Je lis vos posts de l'an dernier et j'ai l'impression deme revoir en soiree. Sachez Que c'est toujours pareil aujourd'hui. Des clans, des selections pourchoisir le meilleur ou la meilleure danseuse, des hommes qui soufflent lorsque je les invite a danser. Genre je les derange. Certains acceptent car ils ont pitié de moi et d'autres se prêtes au jeu avec plaisir. Heureusement qu'ils y en a sinon je ne danserait jamais. Je crois qu'il n'y a qu'à Paris que s'est ainsi ! En dehors de Paris IDF les gens sont bienveillants, polis, ne souffle pas et en profite pour faire progresser les debutantes comme moi. Sachez mesdames les pros et vous aussi messieurs les pros, vous avez à un moment ou un autre été débutants mais peut être l'avez vous oublié ? Je reste toujours aussi motivé pour danser quoi qu'il arrive. ;-)
un bon danseur , dans la première minute sait si il faut faire simple , ou pas ! si la danseuse le prévient c est encore mieux , car pudiquement parfois , elle n est pas sure d elle ou timide ! car" petit" danseur deviendra "grand" , et l humilité ne tue pas ! pour moi c est un plaisir de valoriser qlq une qui n ose pas et à la fin voir un sourire c est plaisir ! de toutes façons , un con reste un con , alors mesdames osez allez demander une danse , et prévenez votre danseur de vos "craintes " .......... il est vrai aussi , que la complicité fait que nous avons nos amies danseuses à faire danser , avec qui tu as appris et fait tes cours , ne nous en voulez pas on ne peut pas passer une soirée entière qu avec des danseuses débutantes car nous venons aux soirées aussi pour nous amuser aussi ! C est un plaisir de vous faire danser qlqs danses , mais pas que .......... ! je parle de moi ....; chacun sa philosophie !en fait quand tu réfléchis bien , ne pas inviter les " nouvelles " c est les perdre pour d autres soirées quand elles seront au top ! donner et recevoir c est bien le l essence de notre vie , NON ?
Des gens qui soufflent quand on les invite à danser? (Je lis le post pour la première fois, et je suis estomaqué). Franchement, c'est ridicule, déplacé et désobligeant (après, je ne danse pas à Paris, ou bien que les rares fois ou je m'y rends, et je ne danse pas les latinos ou le tango argentin). En général, quand on est dans une soirée, on sait qu'on "prend le risque" de se faire inviter, et quand ça arrive, on ne fait pas la gueule. Même si la danseuse est débutante et qu'on souffre un peu parce qu'elle a du mal, l'important, c'est qu'on danse pour nous, mais aussi pour elle, pour qu'elle passe un bon moment, et pas qu'elle passe une danse à culpabiliser en se disant qu'elle aurait jamais du nous inviter.

C'est peut-être très personnel, mais dans mon cas, je sais que la danseuse, surtout quand elle est débutante passe avant tout : on fait des passes simples, qu'elle peut comprendre, éventuellement, quelques unes un peu plus techniques qu'elle peut comprendre aussi (et si ça passe pas, on sourit et on reprend), et on traumatise pas une cavalière qui déjà, a eu l'audace de venir nous inviter. Et on fait pas le prof quand on invite une débutante non plus. Y'a des gens qui font ça très bien, et si on vient en soirée, c'est pas pour faire du déballage de son savoir.

Par contre, j'ai été récemment confronté à un autre problème : les gens qui dansent les salons, et qui se replient sur eux-mêmes dans des soirées guinguettes, à tel point qu'ils refusent des danses aux personnes qui viennent les inviter, sous prétexte qu'ils ont leurs danseurs de leur école (je pense que là, c'est plus à la mentalité de l'école dont ils venaient que ça tient, ceci dit).

Je me demande si les codes sont différents en salons (que je pratique), en tango argentin et en latinos? Quelqu'un?
Au tango argentin dans les milongas, on m’a enseigné qu’il fallait danser avec toutes les partenaires, si possible, par politesse, sauf celles venant en couple. A vrai dire, certaines sont parfois difficiles à gérer car elles refusent catégoriquement sans aucune retenue et on peut dire que cela plombe l’ambiance, (nous savons aussi qu’avec une débutante une simple marche modeste en tango est possible pourtant). Je dirais que le problème principal vient des gens qui ne sont pas prêts à danser avec tout le monde et il y en a beaucoup. Ça ne coute rien d’être sympathique. Une fois quand j’étais dans une milonga en Angleterre j’ai vu des réactions hostiles. Pour les femmes très sélectives et qui pensent que la danse est seulement un moyen de séduction, je pense que la danse à deux n’est pas très adaptée, ou bien il faut qu’elles viennent avec un partenaire attitré.
Ce n’est pas clair pour tout le monde, dans une salle de danse la présence physique implique d’être invitée quand on n’est pas accompagnée.
Sinon il faut organiser des milongas pour célibataires ou les règles du jeu sont claires avec des tranches d’âges.
Je pense qu’il faudrait qu’il y ait des zones délimitées clairement ou les femmes qui sont en attente d’une invitation puissent se mettre, cela simplifierait les choses. Lorsqu’elles sont fatiguées, elles sortent de la zone d’invitation. C’est au DJ ou à l’organisateur de prendre la parole pour rappeler les règles d’organisation régulièrement, à haute voix ou avec un microphone pendant la milonga. Si une femme refuse d’être invitée dans la zone d’invitation il faut la prier de ne plus revenir.
Je dis ça, parce que les règles d’invitation du tango argentin ne sont pas connues de tous et ne sont pas rappelées par les organisateurs ou les djs, l’invitation par le regard devrait suffire, ce n’est plus le cas.
A ma connaissance, des zones délimitées clairement où les femmes qui sont en attente d’une invitation puissent se mettre, cela n'existe pas en France , à certaines Milongas de Buenos Aires oui.
Et pas partout.

Je pense que le mieux serait que le DJ ou l’organisateur prenne la parole, et propose durant une certaine période ( 20 à 30 min) de changer (obligatoirement) de partenaire à chaque tango . Sela permettrait à beaucoup (H ou F) de danser avec quelqu'un(e) avec qui on aurait jamais( oser ) danser. On peut y avoir de très bonnes surprises.
Le concept existe déjà dans les milongas de Grenoble , Aix les Bains et (partir entre amis.com).

Parfois les danseuses refusent les invitations. Et oui ! ne serait ce pas la peur , dans une salle hyper bondée , de risquer un incident : coup de pied , coup de talons ? cette peur est bien compréhensible.
Il faut l'accepter, même si le motif de refus est un refus à la noix de coco "je ne sais pas danser sur cette musique" sinon danser milonguero, abrazo fermé et rapproché.
L'invitation est certes plus facile lors des musiques milonga, car la salle se vide pour moitié.
donatelo67 a écrit :

Je pense que le mieux serait que le DJ ou l’organisateur prenne la parole, et propose durant une certaine période ( 20 à 30 min) de changer (obligatoirement) de partenaire à chaque tango . Sela permettrait à beaucoup (H ou F) de danser avec quelqu'un(e) avec qui on aurait jamais( oser ) danser. On peut y avoir de très bonnes surprises.
Le concept existe déjà dans les milongas de Grenoble , Aix les Bains et (partir entre amis.com).


Pour ce genre d'activité il y a les Pratiques qui ne sont pas les milongas. https://en.wikipedia.org/wiki/Practica_(event)

En ce qui concerne la politesse en danse de salon voici un lien "Refuser une danse doit rester exceptionnel" https://www.partenaire-danse.fr/blog/les-regles-de-politesse-en-danse-34.html
[quote=donatelo67] A ma connaissance, des zones délimitées clairement où les femmes qui sont en attente d’une invitation puissent se mettre, cela n'existe pas en France , à certaines Milongas de Buenos Aires oui.
Et pas partout.

Je pense que le mieux serait que le DJ ou l’organisateur prenne la parole, et propose durant une certaine période ( 20 à 30 min) de changer (obligatoirement) de partenaire à chaque tango . Sela permettrait à beaucoup (H ou F) de danser avec quelqu'un(e) avec qui on aurait jamais( oser )

Bonjour,

Oui, cela se fait rarement en France. Dans le Nord, j'ai déjà participé à des milongas d'associations où cela se faisait et j'avoue c'est très plaisant. Je dis cela mais je pars perso du principe régulièrement d'inviter des partenaires avec qui je n'ai jamais dansé et du coup j'ai plus d'une fois rencontré des femmes (mais l'inverse est vrai aussi) qui sélectionnent les danseurs.
C'est moi où cela ressemble terriblement à du snobisme?
Après, je concède néanmoins qu'avec certains partenaires une émotion particulière se fait, une "connexion" précieuse et vraiment très agréable, ce qui n'est pas le cas avec tout le monde... sourire
Je trouve normal qu'une femme venant avec son partenaire en milonga ou en pratique ne danse qu'avec lui. Sinon il faut spécifier seulement pour les célibataires.
Je suis pour conserver le cabeceo, l'invitation par le regard. En ce qui concerne un changement de partenaire obligatoire ça se passe déjà pendant les cours et dans certaines pratiques. Il faut rappeler les règles, et les gens se comprendront. S'il n'y a que des couples c'est normal que personne ne soit disponible pour danser.
Bonjour, avant tout , on sort pour s'amuser et ne pas être jugé , qui que l on soit, c est vrai qu une personne avec une mauvaise approche rythmique , les mains moites ou sentant la sueur, une éducation s impose aussi et personne n 'est parfait. mais si vous êtes élégant (e) souriant (e) agréable , la personne appréciera cet échange sans soucis , et il se créer des complicités amicales , au fur du temps , il faut être persévérant..et se fondre dans le mimétisme confondu, on n'est pas là pour faire du social non plus.et se coltiner les âmes en peine lol..mais un échange ,ou hommes et femmes s invitent a tour de rôle et les affinités s installent...si vous êtes coincé (es) tout se soigne. sinon c'est l isolation et finir seul (e) sur sa chaise...la chance sourit aux audacieux (es) non..! j ai 25 années de toutes danses , et j adore cette complicité et harmonie ou nous mène cette discipline ...biensur le rêve c'est de trouver sa moitié sur une piste et continuer a vivre ses rêves de danses , partage..et autres..zen attitude et respect... bonne continuation..au plaisir de partager une danse avec vous Dadymilles Aix en Provence
Je suis entièrement d' accord avec vos propos .
Bonjour, je ne suis pas du tout étonné par cette discussion. Plein de personne que je connaissais auparavant (et qui sont des amis actuellement bien que je n'ai plus beaucoup de contact à cause de changement de vie) ainsi que moi aussi ont remarqués ce constat vraiment pas surprenant dans le monde de la danse (latino, tango, rock, ...).

Jusqu'à aussi me rendre compte que même certains professeur de danse que j'apprécie beaucoup commence à pousser leur coup de gueule concernant l'attitude de danseurs et danseuses, surtout vis-à-vis de débutants. Des personnes effectivement qui sont très claniques (la preuve en est que certaines filles m'ont accordées une seule bien que j'ai 4 ans de danses derrière moi alors qu'elles n'arrêtent pas de danser avec des danseurs de leur école et à leur niveau bien sur), prof de danse compris.

Fort heureusement, en soirée on arrive quand même à s'amuser, rigoler, ..., mais il est clair que pour les débutants (dont je suis passé par là et tout le monde n'y échappe pas ) c'est beaucoup plus difficile, et pour ça il n'y a malheureusement qu'une chose à faire: pratiquer le plus possible, toujours s'améliorer au fur et à des cours de danse ainsi que des soirées, et surtout ne pas se laisser abattre. La progression ne se voit qu'après plusieurs années, jamais au bout de quelques mois
Je conseille à ces débutants de persister mais aussi et surtout de garder leur accessibilité et leur simplicité. De ne pas oublier leur difficultés traversées et d' aider à. Leur tour les débutants quand ils auront atteints un niveau de danse plus élaboré. N' oubliez pas que meme avec des acquis on a jamais finit d' apprendre, en transmettant on apprend ...
345 
Pensez à vous connecter si vous êtes inscrit.
La recherche par ville et distance est réservée aux inscrits
ayant activé leur compte.